Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Coopération bénino-nigériane : Le riz paddy béninois comme vecteur de l’unité africaine

Coopération bénino-nigériane : Le riz paddy béninois comme vecteur de l’unité africaine

Le Bénin a signé mercredi 24 novembre à Cotonou, un mémorandum d’entente avec l’Association des producteurs de riz du Nigéria (Rifan). La cérémonie solennelle qui s’est déroulée en présence de cinq membres du gouvernement vise à promouvoir le riz paddy béninois.

Par Raymond FALADE

Ce mémorandum signé entre Jean Gbeto Dansou, directeur général de l’Agence territoriale de développement agricole Vallée du Niger et Aminu M. Goronyo, président du Rifan a pour objectifs l’échange d’expertise et d’expériences réussies du Nigéria pour accompagner l’État béninois à améliorer la production du riz au Bénin, afin d’accélérer son objectif national de production de 1 million de tonnes de riz à horizon 2024 ; de transformer et commercialiser du riz et de réorganiser la filière.

Entouré de ses collègues Aurélien Agbenonci des Affaires étrangères, Gaston Cossi Dossouhoui de l’Agriculture, Shadiya Assouman de l’Industrie et du commerce, Hamet Aguemon, ministre-conseiller du président de la république chargé des Investissements, le ministre d’État en charge de l’Économie et des finances, Romuald Wadagni s’est réjoui de la signature de cet accord historique qui permettra de valoriser et promouvoir la production locale. « Le gouvernement et moi principalement ferons tout le nécessaire chaque jour pour l’aboutissement de ce projet. Au Bénin, quand nous décidons de signer un accord, c’est que nous sommes prêts à agir et l’exécution ici sera importante… » a-t-il rassuré. « Ce que nous faisons aujourd’hui portera des fruits et dynamisera la coopération entre nos deux États. C’est pour le commerce, l’alimentation, la sécurité et la paix dans notre région », a renchéri son collègue de l’Agriculture Gaston Cossi Dossouhoui.

Le député de la 1ère circonscription électorale et acteur majeur de la promotion agricole dans la zone de Malanville, Issa Salifou, présent à cette cérémonie signature, a rappelé l’engagement de la partie béninoise et souhaité que l’Association des producteurs de riz du nigéria (Rifan) joue sa partition afin de produire du riz au Bénin et contribuer à la sécurité alimentaire de nos deux pays. Le président du Rifan Al-Hadji Aminu M. Goronyo a promis le respect des clauses du mémorandum afin que chaque partie en sorte satisfaite. Il a fait savoir que « dans nos traditions, toute chose qui commence un mercredi est une chose bénie qui vivra au-delà des temps ». « Nous allons parfaire nos relations. Ce contrat sera pour la vraie unité africaine et l’autonomie alimentaire… », a-t-il promis.

Laisser un commentaire

Top