Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Covid-19 au Bénin : Le Bénin dégringole à 130 cas positifs

Covid-19 au Bénin : Le Bénin dégringole à 130 cas positifs

Le Bénin compte à la date du mardi 19 mai 130 cas confirmés du Covid-19 contrairement aux chiffres publiés il y a quelques jours. Le ministre de la Santé Benjamin Hounkpatin l’a annoncé lors d’une conférence de presse en présence du représentant de l’Organisation mondiale de la santé (Oms).

Par Raymond FALADE

« Mieux comprendre les nouveaux indicateurs Covid-19 au Bénin ››, c’est le but principal de cette conférence de presse. En effet, depuis le 16 mars 2020, le Bénin a enregistré son premier cas confirmé d’infection au Covid-19. Ainsi, le gouvernement a développé une stratégie de riposte sanitaire en multipliant la mise en place de laboratoires et de centres de prise en charge dans tous les départements du pays. Ce qui a amené le gouvernement, à en croire Benjamin Hounkpatin, à faire « l’option d’un dépistage massif au niveau surtout de certains groupes cibles exposés reposant sur deux types de test de dépistage que sont le Test de diagnostic rapide (Tdr) consistant en une recherche dans le sang des anticorps attestant d’un contact avec le virus avec un résultat obtenu au bout de 10 à 15 minutes ; et le test de la Polymerase chain reaction (Pcr) ou “virologique” consistant à la recherche du matériel génétique c’est-à-dire de l’Arn du virus sur un prélèvement naso et/ou oropharyngé (gorge, nez, nasopharynx) dont le délai de manipulation pour l’obtention du résultat varie entre 3 à 6 heures pour les tests réalisés au Bénin››.

Selon le ministre Hounkpatin, l’Organisation mondiale de la santé (Oms), organe mondial officiel en charge des questions sanitaires ne reconnaît pour le moment comme cas positifs confirmés que ceux issus des tests de Pcr. C’est pourquoi, ‹‹au plan officiel, en application de cette directive de l’Oms, le Bénin compte à ce jour, 130 cas confirmés de Covid-19 par la Pcr », a-t-il rectifié. Ce qui entraîne une diminution sensible des cas officiels confirmés d’infection au Covid-19 au Bénin a-t-il précisé.

Toutefois, au regard des résultats obtenus avec l’utilisation des tests de diagnostic rapide, le Bénin continue d’assurer la séro-surveillance de sa population surtout au niveau des groupes cibles avec ces tests, a fait savoir le ministre. « Les personnes dépistées positives au Test de diagnostic rapide sont prises en charge et suivies selon des protocoles adaptés », a-t-il précisé.

Les nouveaux indicateurs du Covid-19 au Bénin à la date du mardi 19 mai, affichent donc

130 cas confirmés (nombre de cas positifs confirmés suite aux tests Pcr et validés par l’Oms) pour 13 261 Pcr réalisés ; 71 cas sous traitement (nombre total de cas pris en charge et en traitement suite aux tests de Pcr positifs depuis le 16 mars 2020) ;

57 cas guéris (nombre total de personnes guéries considérant les tests de Pcr au bout de la période de traitement et de prise en charge depuis le 16 mars 2020) ; 02 décès (nombre total de personnes décédées suite à l’infection à la Covid-19 depuis le 16 mars 2020) et 13 170 Tdr réalisés.

Il a pour finir, invité les populations à respecter les mesures sanitaires, notamment des gestes barrières (le lavage systématique des mains à l’eau et au savon, le port du masque en tous lieux, le respect de la distance de sécurité sanitaire d’1m minimum pour réduire la propagation du Coronavirus (Covid-19) au Bénin.

L’Oms recommande les résultats de la Pcr

Pour le représentant de l’Oms présent à cette conférence de presse, l’organisation recommande par rapport au test au diagnostic du Covid « d’utiliser les résultats de la Pcr pour faire le diagnostic et déclarer qu’un malade au Covid et le mettre sous traitement. Les tests de diagnostic rapide peuvent être utilisés en communauté donc au cours du dépistage dans la communauté afin de mieux comprendre cette maladie. Il s’agit d’une maladie nouvelle pour laquelle on n’a pas encore toute la connaissance ». À l’en croire, les tests de diagnostic rapide ont été approuvés par la Food and drug administration (Fda) des Etats Unis. Ainsi, poursuit-il, c’est la Fda qui a approuvé ces tests pour le dépistage en communauté. C’est pour cela que le gouvernement les utilise pour le dépistage des enseignants, des agents de santé et des forces de défense et de sécurité. Et de clarifier que « pour le diagnostic de la maladie, on utilise la Pcr ».  « C’est la Pcr qui peut nous dire aussi que le malade est guéri. » a-t-il insisté.

Laisser un commentaire

Top