Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Cpmi-Nfed : Les graves irrégularités épinglées

Cpmi-Nfed : Les graves irrégularités épinglées

n audit comptable et financier met à nu de graves irrégularités au Centre de prise en charge médicale intégrée du nourrisson et de la femme enceinte atteints de drépanocytose (CPMI-NFED). Le gouvernement a promis des sanctions sans complaisance contre les auteurs.

Par Sènankpon DOSSOU

Ces irrégularités contenues dans le rapport étudié en conseil des ministres, mercredi 23 décembre ont pour nom le non renouvellement des membres du conseil d’administration dont le mandat a expiré depuis le 5 avril 2016 et, par conséquent, les dysfonctionnements qui en découlent ; l’inexistence de budget pour les années 2011, 2012 et 2015 ; la non budgétisation de toutes les ressources, entrainant le défaut de traçabilité des certaines recettes ; le non-respect du principe de séparation des fonctions d’ordonnateur et de comptable ; l’exécution de dépenses non prévues au budget ; le non-respect des seuils de passation des marchés publics et des clauses contractuelles lors du paiement des prestataires ; l’attribution et la gestion peu transparentes du marché de construction du bâtiment annexe du centre dont les travaux d’un montant de 199.975.791 FCFA TTC prévus pour prendre fin en décembre 2016 sont encore en cours ; et le paiement irrégulier de divers primes et frais de déplacement au directeur ainsi qu’à ses collaborateurs. « Il en découle d’importants préjudices aussi bien pour le budget national que pour le centre dont les performances ont été totalement comprises ».
Approché, le directeur du CPMI-NFED, n’a pas pu justifier ces manquements. Il « s’est contenté de contester la plupart des observations relevées par la commission sans y sans apporter la moindre preuve », a observé le gouvernement qui dit avoir instruit les Ministres concernés afin d’appliquer sans complaisance les sanctions qu’encourent les auteurs des malversations relevées.

Laisser un commentaire

Top