Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Création du guichet FADeC Nutrition : L’Ancb engage la phase opérationnelle de son plaidoyer

Création du guichet FADeC Nutrition : L’Ancb engage la phase opérationnelle de son plaidoyer

L’Association Nationale des Communes du Bénin (Ancb) présidée par le maire Luc Sètondji Atrokpo désormais prête à lancer le plaidoyer pour la création d’un guichet FADeC dédié à la promotion de la nutrition. Lokossa a accueilli la semaine dernière un atelier à propos.

Par Armand D.

Après l’étape de Bohicon qui a permis d’avoir une feuille de route clairement définie avec des phases clés et des tâches à accomplir, cadre de l’Ancb et acteurs communaux se sont retrouvés les jeudi 05 et vendredi 06 décembre 2019 à Lokossa dans le cadre d’un atelier pour la deuxième étape du processus à savoir l’élaboration de l’argumentaire et de la note de référence. Un rendez-vous financé par la Banque Mondiale à travers le Projet de Nutrition et de Développement de la Petite Enfance (Pndpe) et qui a connu la présence effective du Président de l’Ancb Luc Sètondji Atrokpo, du maire de Bantè et Trésorier Général de l’Ancb Dr Innocent Akobi et du maire de Zangnanando Simphorien Misségbétché. Motivée par les efforts menés par les acteurs communaux pour faire reculer la malnutrition, l’Ancb sous le leadership de son Président Luc Sètondji Atrokpo s’est engagée à plaider auprès du Gouvernement et des partenaires au développement afin que des ressources substantielles soient mises à leur disposition. L’une des solutions préconisées est l’initiative de plaidoyer pour la création du guichet FADeC Nutrition dont les ressources permettront d’œuvrer au renforcement des actions menées à travers les cadres communaux de concertation sur la nutrition qui constituent des creusets de réflexion, de dialogue et d’innovation dans la lutte contre la malnutrition.

A l’ouverture des travaux, le Président de l’Ancb Luc Setondji Atrokpo, a fait savoir que la nutrition est devenue une question cruciale qui mobilise l’ensemble des acteurs de développement qu’ils soient au niveau national ou au niveau local. Et « c’est d’ailleurs pourquoi l’Ancb est dans ce combat qui vise une réduction significative du taux de la malnutrition », a-t-il déclaré. Dans ce combat la faitière des communes n’est pas seule puisqu’elle est accompagnée entre autres acteurs, par le Secrétariat permanent du Conseil de l’Alimentation et de la Nutrition avec qui elle a d’ailleurs signé une convention pour la mise en œuvre du Projet de Nutrition et de Développement de la Petite Enfance (Pndpe) financé par la Banque Mondiale. Ainsi, « Les prochains pas seront autant déterminants que ceux que nous venons de franchir » à laisser entendre le Président de l’Ancb avant de remercier le Sp-Can et la Banque mondiale qui accompagnent l’Ancb sur le chantier de la promotion de la nutrition à la base

Laisser un commentaire

Top