Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Crimes rituels et autres incivismes : Comment la religion ‘’Thron Kpéto Déka’’ protège son image

Crimes rituels et autres incivismes : Comment la religion ‘’Thron Kpéto Déka’’ protège son image

Les dignitaires du culte Thron ont trouvé une thérapie aux crimes rituels et autres violations des droits humains au nom de la religion endogène. Lors d’une conférence de presse jeudi 18 juin, ils ont apporté des explications et invité les fidèles au respect des gestes barrière exigés par le gouvernement en vue de contrer le coronavirus.

Par Sêmèvo B. AGBON

Face aux crimes rituels qui entachent l’image des religions endogènes, l’une d’elle sort la lourde artillerie pour décourager les auteurs. Il s’agit de la religion Thron dont les dignitaires ont créé la Congrégation nationale du Vaudoun Thron Kpéto Déka Alafia (Conavauth). Une association reconnue par le ministère de l’Intérieur et la Justice. Le procès-verbal de délibération du congrès constitutif a été d’ailleurs homologué par le Tribunal de première instance de Ouidah en 2006.

Dirigée par le Hounongan-Xosu, Chef spirituel suprême Tchiakpè Tchedji Gbèzé, la Congrégation a déclaré la guerre aux pratiques malsaines qui discréditent le Vodoun. A ce titre, elle sollicite le soutien du ministère de l’Intérieur pour un recensement national de tous les dignitaires de ce culte, Hounnongan et Hounnon. Ce qui permettra de dénicher les brebis galeuses. De même, « la prise de l’esprit Thron sera désormais subordonnée à une autorisation préalable d’un comité départemental ou communal ». Le Chef suprême enseigne que « La religion Thron ne cohabite pas avec les sacrifices humains, pire l’avortement fait partie des interdictions de notre religion. Donc ce sont des gens de mauvaise foi ayant des fétiches à but machiavélique qui prennent l’esprit Thron pour couvrir leur méchanceté. Des dispositions sont en train d’être prises pour découvrir ces personnes et les extirper de la religion avec le concours du ministère de l’Intérieur », rassure-t-il. Par ailleurs, ceux qui se proclament Chef spirituel sont mis en garde.

La conférence de presse a pris fin par un appel au port obligatoire de masque, le lavage des mains à l’eau et, en général, le respect des mesures sanitaires édictées dans le cadre de la lutte contre le Covid-19.

Laisser un commentaire

Top