Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Crise post électorale/ « Cotonou ne brûle pas » : Agbénonci rassure les diplomates

Crise post électorale/ « Cotonou ne brûle pas » : Agbénonci rassure les diplomates

Il n’y a pas matière à s’affoler au Bénin. Telle est l’assurance du ministre des affaires étrangères et de la coopération, Aurelien Agbenonci au Corps diplomatique qu’il a rencontré, jeudi 2 mai à Cotonou. « Nous avons noté que de paisibles citoyens, des étrangers qui circulaient à bord de leur véhicule ont reçu des projectiles lancés par ces délinquants. Mais je dois dire que la police a fait preuve d’un sang et d’un professionnalisme et a pu empêcher la multiplication des foyers dans plusieurs quartiers de l’Ouest de Cotonou », a-t-il déclaré lors de sa sortie médiatique en garantissant que la situation est sous contrôle. Selon lui, « Cotonou ne brûle pas ». Il a évoqué, pour illustration, la tenue à Akpakpa, un quartier situé à l’est de la capitale économique, la célébration de la fête du travail du des manifestations de travailleurs 1er mai. « Aucun incident n’a été donc observé de l’autre côté du pont », a-t-il déclaré. Et de conclure, à l’endroit de la diaspora béninoise, que « nous ne sommes pas dans une situation qui doit pousser à l’inquiétude. « Je voudrais rassurer nos amis diplomates qui vivent ici », a-t-il conclu.

Rappelons que la tension à Cotonou s’est aggravée le mercredi 1er mai. La présence de militaires dans les parages du domicile de l’ancien président Boni Yayi a déchainé des badauds dans la rue. Les opposants soutenant que cette présence inhabituelle visait à « arrêter » le président d’honneur des Fcbe. Du côté du gouvernement, le ministre de l’intérieur Sacca Lafia a soutenu que les militaires étaient dépêchés pour empêcher une manifestation non déclarée dont ils ont eu écho.

Par Sêmèvo Bonaventure AGBON

Laisser un commentaire

Top