Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Crise post-électorale : Yayi écouté chez lui ce jour

Crise post-électorale : Yayi écouté chez lui ce jour

L’ex président de la république, Thomas Boni Yayi sera écouté ce jour à son domicile dans le cadre de l’instruction du dossier COTO/2019/RP/02285-CAB4/2019/0041. La nouvelle lui a été notifiée à travers une correspondance datée du mercredi 5 juin du juge d’instruction Aubert M. Kodjo. Au regard de son statut d’ancien président, le juge fera ‘’un transport judiciaire’’ à son domicile, précise le courrier.

Cette procédure s’inscrit sans doute dans le cadre des violences post-électorales qui ont occasionné d’importants dégâts matériels et humains à Cadjehoun les 1er et 2 mai et dont le point de départ est l’alentour de la résidence de l’ancien président. Peut-être que des mis en cause ont cité son nom. En attendant plus d’explications du Parquet, il faut faire observer que le président Boni Yayi est après tout un citoyen. A ce titre, il peut être écouté en cas de besoin. C’est le cas d’anciens dirigeants en France (dont Nicolas Sarkozy) et ailleurs. Aussi, faut-il relever que conformément aux textes, il a bénéficié de la considération qu’il faut, en ce sens que c’est le juge qui se déplace vers lui pour recueillir sa version, comme ce fut le cas récemment avec Adrien Houngbédji alors président de l’Assemblée nationale.

Par S. B. A.

 

Laisser un commentaire

Top