Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Culture : Un Centre national de Théâtre sur les cendres du Fitheb

Culture : Un Centre national de Théâtre sur les cendres du Fitheb

On ne parlera plus de Fitheb. Le Festival international de théâtre du Bénin a été dissout, mercredi 12 mai par le gouvernement lors de son conseil des ministres. En remplacement, est adopté le décret portant création du Centre national de Théâtre.

Par Sêmèvo Bonaventure AGBON

« En raison des difficultés d’ordre structurel et organisationnel qu’il rencontre depuis de longues années, le Festival international de théâtre du Bénin (Fitheb) s’est progressivement écarté de la vision et des ambitions premières à l’origine de sa création. Il est devenu peu attractif et ne figure plus sur la cartographie des événements à forte valeur ajoutée. » Tel est le diagnostic qu’évoque le gouvernement pour justifier la décision de dissoudre le Fitheb. Il entend asseoir ainsi un nouveau « modèle d’organisation viable, susceptible de porter de nouvelles dynamiques et d’impacter notablement l’ensemble du secteur ». Dans ce sens, la mission du Centre national de théâtre est « de contribuer à la promotion et au développement du théâtre dans son ensemble et de donner un contenu attrayant à la biennale ». Il est donc chargé, entre autres, de la création, la production et la diffusion du théâtre ; de la gestion des festivals de théâtre du Bénin et de la promotion des représentations théâtrales ainsi que des manifestations artistiques connexes, en collaboration, en matière logistique, avec l’Agence nationale des événements culturels, sportifs et des manifestations officielles (Anecsmo), du renforcement des capacités et de l’encadrement des acteurs culturels dans le domaine du théâtre, de l’identification de toutes les manifestations et activités théâtrales, et de l’aide à la médiation culturelle, lit-on dans le relevé du conseil.

Laisser un commentaire

Top