Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Curricula en milieu éducatif : Les cadres béninois à l’école de l’Unesco

Curricula en milieu éducatif : Les cadres béninois à l’école de l’Unesco

Cotonou accueille depuis le lundi 29 mars dernier à Golden Tulip le Diplomate, un atelier international de partage. Lors des assises, les acteurs du système éducatif béninois et les experts du bureau international de l’éduction de l’Unesco échangent autour des pratiques et des outils de développement des curricula puis des contenus de formation à l’enseignement et la formation techniques et professionnels. De fortes recommandations sont attendues des travaux pour permettre au Bénin de faire face aux normes internationales.

Par Armand D.

Il ne peut avoir de formation de qualité si les curricula de formation ne répondent pas aux normes en la matière d’une part et ne sont pas adaptés au conteste de notre pays d’autre part. Face à cette exigence, le ministère de l’enseignement secondaire, technique et de la formation professionnelle a sollicité auprès du bureau international de l’Unesco un appui pour l’organisation d’un atelier international de partage autour des pratiques et outils. Une démarche que le directeur du bureau international de l’éducation de l’Unesco, Ydo Yao, a saluée. Dans son propos liminaire, il estime que les travaux de ladite assise vont contribuer au renforcement des capacités au niveau des acteurs du système éducatif béninois.  Ydo Yao n’a également pas manqué de saluer l’exemplarité du Bénin vis-à-vis des partenaires techniques et financiers. Tout en attendant des participants à cet atelier des recommandations pouvant être vraiment exploitables, Ydo Yao souhaite que l’engagement noté du côté de l’Etat béninois soit maintenu pour un système éducatif efficace. Représentant du ministre Kakpo Mahougnon, le conseiller technique Mathias Affomagni estime que les travaux de ladite assise s’inscrivent dans la ferme volonté du gouvernement du président Patrice Talon d’améliorer la qualité des enseignements et de les adapter aux besoins réels des secteurs productifs du pays. A cet effet, il invite les participants à réfléchir autour des questions de développement des curricula dans le contexte béninois en lien avec les standards internationaux. ‘‘Il est attendu des travaux le partage des outils et expériences en matière de développement  et d’évaluation de curricula à l’enseignement et à la formation technique et professionnelle ; la précision des mécanismes d’exécution et d’évaluation des curricula ; la définition du dispositif national de mutualisation et d’actualisation des curricula ; le partage des technique d’exploration des besoins du marché du travail en lien avec les nouveaux métiers de l’intelligence artificielle ; la formulation des recommandations fortes assorties des modalités pratiques de leur mis en œuvre pour permettre au Bénin d’avoir un système efficace du développement du curricula dans l’enseignement, technique et de la formation professionnelle’’, réitère le conseiller technique Mathias Affomagni. Il faut dire que les conclusions des travaux qui prennent fin ce mercredi 31 mars 2021, permettront de disposer d’une panoplie d’éléments d’appréciation au moment des prises de décision.

Laisser un commentaire

Top