Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Délivrance de faux tests Covid-19 : Les faussaires dans le collimateur du gouvernement

Délivrance de faux tests Covid-19 : Les faussaires dans le collimateur du gouvernement

Le ministre de la Santé, professeur Benjamin Hounkpatin a rencontré le mardi 2 février, les agents des trois sites de dépistage de la Covid-19 au Palais des Congrès à Cotonou suite aux récents évènements relatifs à la délivrance de faux résultats de tests. A cette occasion, il a annoncé une tolérance zéro face à ces déviances qui mettent à mal les efforts consentis et la confiance placée au dispositif.

Par Raymond FALADE

Le ton est incisif et le discours direct. Face aux agents des trois sites de dépistage, le ministre de la Santé n’y est pas allé de main morte. Il s’est dit prêt à combattre avec la dernière rigueur tout agent qui se livrerait à de tels actes. « Nous serons sans pitié lorsqu’un agent serait coupable de pareilles déviances. Ce sont des actes crapuleux qui mettent en danger la vie des concitoyens. Nous allons corser la stratégie pour identifier ces agents indélicats », a-t-il laissé entendre.

Quant aux faussaires et complices encore non identifiés, Benjamin Hounkpatin a exprimé la volonté affichée du gouvernement à prêter main forte au Parquet de Cotonou afin de les retrouver et leur appliquer les sanctions qui s’imposent. Le chef du département de la santé, a saisi l’occasion pour insister sur le fait qu’aucune formalité ne doit se faire sur les sites de dépistage. « J’ai constaté malheureusement que des voyageurs affluent au niveau des sites pour faire des formalités. Je voudrais rappeler que le principe de base est que le voyageur doit d’abord faire ses formalités en ligne avant d’effectuer le déplacement sur le site où il ne vient que pour le test. Il n’y a pas de formalités, ni de paiement à faire sur les sites de dépistage », a-t-il insisté.

Laisser un commentaire

Top