Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Démocratie : « Quand on est dans l’action, on ne doit pas être effrayé par le recul de certains critères » (Alain Orounla)

Démocratie : « Quand on est dans l’action, on ne doit pas être effrayé par le recul de certains critères » (Alain Orounla)

Le dernier rapport du think tank américain Freedom House publié le 11 mars 2021, a sorti le Bénin du top 10 des pays démocratiques en Afrique. Le pays de Patrice Talon a perdu 14 points et est devenu ‘’partiellement libre’’ avec un score qui passe de 79 à 65. Mais ce déclassement n’effraie guère le gouvernement. C’est du moins le visage qu’a affiché son porte-parole Alain Orounla, ministre de la communication et de la poste, qui s’est prononcé sur le sujet en marge du point du conseil des ministres du mercredi 24 mars. « Nous prenons acte des classements heureux, moins heureux qui sont octroyés au gré des institutions », a-t-il commenté. Et de critiquer ces rapports venant d’organismes qui, de son avis, sont plus dans la contemplation. « Quand on est dans l’action, on ne doit pas être effrayé par le recul de certains critères considérés comme fondamentaux pour des organismes qui sont plus dans la contemplation que dans l’action », a-t-il déclaré. Pas donc question de reculer. « Notre action pour l’amélioration des conditions de vie des Béninois pour la consolidation de la démocratie et surtout de la bonne gouvernance demeure. Une bonne gouvernance qui implique une lutte farouche contre la corruption et l’impunité », a-t-il réaffirmé.

Par Sêmèvo Bonaventure AGBON

 

Laisser un commentaire

Top