Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Député Gildas Agonkan : «il n’y a pas de domaine qui ne soit impacté par le budget 2020»

Député Gildas Agonkan : «il n’y a pas de domaine qui ne soit impacté par le budget 2020»

A l’unanimité les députés ont voté jeudi 19 décembre, la Loi 2019-46 portant loi des finances, gestion 2020. C’est lors de la plénière à l’issu du débat général et des amendements en présence de Romuald Wadagni, ministre de l’Économie et des finances. L’honorable Gildas Agonkan apprécie.

« …Voilà bientôt 4 ans que le gouvernement de mon pays s’est inscrit dans un certain nombre de réformes structurantes en matière de gestion financière et les impacts sont là. On peut citer une mobilisation accrue des ressources et une rationalisation claire des dépenses publiques. Nous sommes actuellement dans un contexte délicat. Il faut le rappeler. Notre pays a subi un choc exogène à cause de la fermeture des frontières terrestres avec le Nigeria avec des conséquences drastiques pour les échanges, pour les transactions pour notre peuple. A priori, comme le disent les mauvaises langues, cela devrait mettre le pays à genoux, mettre le pays dans une position de cessation de paiement. Malgré cela, nous tenons bon. Nous tenons bon parce que les réformes idoines menées par le ministère des finances et par l’ensemble du gouvernement montrent avec éloquence que nous sommes sur le bon chemin. Nous maintenons le cap comme nous le disons souvent au sein du groupe parlementaire Union Progressiste. Cela révèle la capacité de notre pays à résister à un certain nombre de chocs. Cela est à l’actif des réformes. Notre Ministre est actuellement auréolé d’un certain nombre de distinctions sur le plan régional et international . Nous sommes bien vus. Ce ne sont pas des choses qui sont venues ex-nihilo. Tout ça, c’est le fruit de nos réformes. Il faut saluer cela. Le budget 2020 présente des caractéristiques qui rentrent en droite ligne de qui est entrain d’être fait. Un taux de croissance soutenu. Un déficit budgétaire est en nette amélioration. Un taux d’inflation maîtrisé. L’assiette fiscale allégée (…) Il faut saluer l’effort gouvernemental. Cela est aussi en droite ligne avec un attelage soutenu des investissements structurants pour le social. L’eau, l’électricité, les routes, l’assainissement l’éducation, la santé, l’emploi des jeunes … Il n’y a pas de domaine qui ne soit impacté par le budget 2020. C’est pour ça que le groupe parlementaire Union Progressiste apporte un soutien athlétique à ce budget, un soutien athlétique pour la mise en œuvre de ce budget. Au-delà des prévisions, nous devons veiller à ce que ce qui est contenu dans ce budget soit réalisé pour le bonheur de nos populations. Enfin, je voudrais inviter mes collègues du groupe parlementaire Union Progressiste à changer de paradigme. Il ne sera plus logique de voter des lois classiques. Nous allions beaucoup plus nous mettre sur le sentier du contrôle de l’action gouvernementale pour valoriser le potentiel de travail qui est fait au niveau du gouvernement parce que l’intoxication s’enfle. Les éveilleurs de conscience sont devenus des manipulateurs de conscience et le peuple se perd dans repères. Il faut que nous travaillions pour que ce budget soit réalisé de façon tangible pour le bien de nos populations. Je terminerai en faisant un clin d’œil à nos amis du Bloc Républicain en disant que nous continuerons de maintenir le cap sur une logique progressiste ancrée dans un contexte républicain pour le bonheur de notre pays… »

Laisser un commentaire

Top