Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Deuil : Omotunde, une mort suspecte ?

Deuil : Omotunde, une mort suspecte ?

La cause de la mort de Niousserê Kalala Omotunde, annoncée lundi 14 novembre continue de faire des incrédules. De nombreux admirateurs rejettent qu’une crise cardiaque (ou un AVC, asthme…) puisse emporter si brutalement l’intellectuel Guadeloupéen, chercheur en histoire, spécialiste des sciences et mathématiques africaines et des humanités classiques africaines et chargé de mission auprès de l’Unesco.

Omotunde serait parti tout sauf d’une mort naturelle. Des ennemis, dérangés par la fierté noire et la lumière que le disparu projetait dans la conscience des jeunes, l’auraient astucieusement éliminé. Cette thèse du complot se répand de plus en plus dans les milieux kamites/panafricains. L’activiste panafricanistes camerounais‚ professeur Banda Kani très proche du défunt l’affirme ouvertement. Les deux se sont vus une semaine avant sa mort dans le cadre d’une conférence internationale à Yaoundé.

 

LIRE AUSSI : Professeur Kalala Omotunde : « La culture africaine est fondamentalement scientifique »

 

« A-t-il reçu un coup de l’ennemi ? Nous sommes en train de faire les investigations…Moi j’ai eu des informations qui poussent à dégager de près la piste d’un assassinat…Les éléments que j’ai sur la main indiquent qu’il faut qu’on regarde de très près la piste de l’assassinat. Une source vraiment crédible m’a fait savoir qu’il serait décédé d’un poison qu’on lui aurait inoculé dans un vol… Et que les médecins qui l’ont examiné…auraient découvert que son sang a été vert. Ce qui au niveau médical est l’une des preuves que quelqu’un a été empoisonné. J’ai eu l’information…pas de n’importe quelle source (…) Moi je travaillais avec le professeur Omotunde il y a deux semaines au Cameroun. Il ne présentait aucun signe de maladie. Il m’a jamais dit qu’il était asthmatique. Il y a une semaine on a causé normalement, il ne présentait aucun signe de maladie », a témoigné l’activiste sur une chaîne de télévision camerounaise.

Au Bénin, des fans de l’homme sont du même avis. « Omotunde n’est pas mort d’AVC -sa mort est une œuvre des ennemis d’Afrique. Ce n’est pas une mort naturelle », confie péremptoirement F. A. à « Bénin Intelligent ». « Il avait pourtant l’air en très bonne santé, façon il criait dans le micro ! Sa femme doit demander autopsie. Parce que cette affaire-là n’est pas claire », appuie un autre, qui a suivi le grand communicateur à l’Université d’Abomey-Calavi.

 

LIRE AUSSI : Foi et personnalité psychologique dans un contexte de célébrité en Afrique : Analyse psychologique du décès du chantre Osinachi Nwachukwu

 

Lors de son passage au Bénin, Omotunde a, en effet, animé jeudi 18 août à l’Uac une conférence publique sur le thème : « L’avancée scientifique de l’Afrique noire ». Preuves archéologiques et historiques à l’appui, l’homme a démontré que l’Afrique est le berceau de la science, de la médecine à la spiritualité en passant par l’astronomie, l’architecture et les mathématiques. Mais ce génie des Africains a été blanchi, dit-il, par l’Occident, qui vient encore « nous faire la leçon », dénonçait-il.

La pluie des hommages continue en l’honneur du grand savant qu’a été Omotunde.

Par Sêmèvo B. AGBON

Laisser un commentaire

Top