Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Développement agricole : Une nouvelle thérapie administrative (Valère Houssou, une compétence à la tête du Fnda)

Développement agricole : Une nouvelle thérapie administrative (Valère Houssou, une compétence à la tête du Fnda)

Afin que l’agriculture prenne amplement part à l’économie béninoise, le gouvernement vient de poser un autre pas remarquable dans la suite de ses réformes. Une nouvelle organisation administrative est en effet installée à travers la création de sept pôles de développement agricoles (Pda). Chacun d’eux sera géré par une Agence territoriale de développement agricole (Atda). De plus 12 Directions départementales de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche (Ddaep) et le Fonds national de développement agricole (Fnda) ont été créés ou revus.

Créé par 2017 par le décret n° 2017-304 du 21 juin 2017 le Fonds national de développement agricole (Fnda) est la thérapie de la Rupture pour le développement et la relance rapide de l’agriculture béninoise. Il a pour objet de promouvoir l’investissement privé et de l’orienter par des subventions ciblées et des instruments financiers adaptés, vers des activités qui permettent une meilleure exploitation du potentiel national. Plus d’un an après, il peine à satisfaire les nombreuses attentes acteurs du secteur. Faute bien sûr de visibilité et de résultats. Un nouveau directeur général est désormais nommé à sa tête en vue de corriger le tir en le relançant et l’opérationnalisant. Vendredi 11 octobre dernier, Valère Houssou a succédé à Olivier Vigan lors d’une cérémonie qui s’est tenue au ministère de l’Agriculture, de l’élevage et de la pêche (Maep) à Cotonou.

Par S. B. A.

Laisser un commentaire

Top