Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Dialogue politique : Talon lance la mise en œuvre des recommandations

Dialogue politique : Talon lance la mise en œuvre des recommandations

Pendant trois jours, soit les jeudi 10, vendredi 11 et samedi 12 octobre dernier, les partis légalement constitués au Bénin s’étaient retrouvés au Palais des congrès de Cotonou à l’initiative du président Talon pour un dialogue politique en vue de l’apaisement de la crise post-électorale. Ce dernier en a fait le point hier en conseil des ministres.

Par Sêmèvo Bonaventure AGBON

Patrice Talon rencontrera dès ce jour, jeudi 17 octobre, la Conférence des présidents de l’Assemblée nationale en vue de donner une suite responsable au dialogue politique et assurer un plaidoyer efficient pour la mise en œuvre de ses recommandations. C’est l’une des nouvelles issues du conseil des ministres d’hier. Mais avant, selon le relevé de ladite réunion hebdomadaire, il ressort du point du dialogue fait par le président Talon, qu’au nombre des points ayant fait consensus, les délégués des partis ont convenu de la nécessité de préserver ou de promouvoir certaines avancées à savoir : l’exigence de 10% des suffrages exprimés comme seuil de représentativité des partis ; la mise en place dans le processus de l’élection présidentielle d’un mécanisme de parrainage par des élus politiques, notamment communaux, en vue d’une plus grande implication des partis politiques ; l’effectivité du financement public des partis politiques avec un effet immédiat en faveur de tous les partis enregistrés ; le maintien dans les dossiers de candidature des pièces essentielles suivantes : quitus fiscal, casier judiciaire, attestation de résidence, caution, carte d’électeur et déclaration sur l’honneur des candidats.

Aussi, les acteurs politiques, toutes tendances confondues, se sont également entendus sur 4 points essentiels à savoir la participation de tous les partis politiques à la compétition électorale ; la poursuite du renforcement du système partisan et du processus électoral, en assurant la prépondérance des partis politiques d’envergure nationale ; la promotion de l’équité dans la représentation du peuple, à travers des mécanismes favorisant une meilleure présence des femmes dans les institutions et instances de décisions ; le renforcement de la démocratie par l’élaboration et la mise en œuvre d’une loi organisant véritablement le statut de l’Opposition.

Par ce compte rendu et surtout la rencontre annoncée avec la Conférence des présidents du Parlement, Patrice Talon s’inscrit toujours dans sa promesse de donner une suite responsable aux doléances issues du dialogue politique.

Laisser un commentaire

Top