Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Diminution des accidents de la route : Le travail noble du Cnsr, de la Police et des Ong (Seulement 352 victimes en 2020)

Diminution des accidents de la route : Le travail noble du Cnsr, de la Police et des Ong (Seulement 352 victimes en 2020)

Le nombre de personnes décédées dans des accidents de la route a légèrement diminué en 2020 comparativement à l’année précédente. Selon le bilan présenté à la presse par les responsables du Groupement national des sapeurs-pompiers du Bénin, de 392 en 2019, le nombre de victimes est passé à 352 en 2020.

Par Sènankpon DOSSOU

Les actions de prévention de la police nationale, des sapeurs-pompiers et des Ong intervenant dans la sécurité routière avec pour chef de file, le Centre national de sécurité routière (Cnsr) ont payé. Résultat, moins de morts dans les accidents de voie publique.

Selon le lieutenant-colonel Sanni Gomina, le Groupement national des sapeurs-pompiers a enregistré 352 décès en 2020 contre 392 en 2019. Au cours de la même année, le Gnsp a répondu à 10744 appels au secours du 1er janvier 2020 au 31 décembre 2020 contre 12205 pour l’année précédente. «Le travail noble fait par la Police par l’imposition du trafic local aux conducteurs des engins à deux roues, les nombreuses sensibilisations faites par le Centre national de sécurité routière (Cnsr) et les Ong qui travaillent dans le secteur de la sécurité routière ont eu un impact sur la réduction des accidents de la route au Bénin », a-t-il salué.

Pour le chef service communication et coopération du Cnsr Georges Anagonou, la baisse des statistiques des tués sur les routes béninoises est constatée depuis les années 2015 grâce aux diverses réformes enclenchées dans la circulation routière au Bénin. En effet, la mise en œuvre des réformes rendant obligatoire le port de casque et celle obligeant les engins à deux et trois roues de circuler sur le trafic local, ont largement contribué aux résultats observés en 2020. Les nouvelles orientations données par le directeur du Cnsr, Aubin Adoukonou aux Ong qui appuient la structure, ont aussi permis de réduire le nombre des tués sur la route. La régression pourrait s’amplifier dans les années à venir si le document de politique national de sécurité routière est adopté et mis en œuvre et la loi portant code de la route en République du Bénin est adopté par les députés.

Laisser un commentaire

Top