Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Direction générale des douanes : Portrait du réformateur Alain Hinkati

Direction générale des douanes : Portrait du réformateur Alain Hinkati

C’est un cadre averti et très au fait des questions économiques et financières qui vient d’être nommé directeur général des douanes. Titulaire du diplôme d’expertise comptable français et d’un certificat de spécialisation en gestion comptable et financière de l’Etat et des collectivités territoriales, Alain Hinkati totalise plus de 20 années d’expériences professionnelles partagées entre le secteur privé et le secteur public et couvrant les domaines de l’audit, du conseil en gestion et de la gouvernance des organisations. Dans les années 2000, l’expert-comptable et financier a été recruté par un Cabinet de renom : Fiduciaire d’Afrique. Dans cet excellent cabinet affilié au groupe Ernest et Young, Alain Hinkati a gravi les échelons. Il a réalisé d’importants travaux d’expertise comptable pour des entreprises de divers secteurs d’activités. Le tout nouveau directeur général des disciples de Saint Mathieu, a par ailleurs dirigé plusieurs missions d’audit financier et organisationnel et a contribué au développement de la clientèle du cabinet.

La carrière de l’expert-comptable a pris une nouvelle tournure en 2009. En effet, fort de ses compétences reconnues et appréciées de tous, Alain Hinkati est appelé à faire valoir ses talents à la Banque mondiale. Il est promu spécialiste principal en gestion financière et en gestion des finances publiques pour le Bénin et le Togo. A ce poste, Alain Hinkati a contribué à la négociation de plusieurs projets d’appui budgétaire, à la mise en place et au suivi de dispositifs adéquats pour la gestion fiduciaire de plusieurs projets financés par la Banque mondiale dans divers secteurs économiques et sociaux. Le nouveau patron de l’une des plus importantes régies financières du ministère de l’économie et des finances du Bénin, a aussi réalisé plusieurs études analytiques conformément à des modèles ou normes admis sur le plan international. Il s’agit notamment des évaluations de systèmes de gestion de finances publiques, de systèmes de passation de marchés publics, de missions de revue de dépenses publiques dans les secteurs sociaux et dans certains secteurs économiques, des missions d’évaluation de la capacité des institutions d’audit de l’Etat. Alain Hinkati s’est aussi montré très professionnel dans l’élaboration et la mise en œuvre de plusieurs projets d’investissement dans le domaine de la gouvernance économique et des finances publiques. C’est d’ailleurs grâce à ce travail bien fait que le Bénin et le Togo ont été admis respectivement en 2011 et en 2012 en tant que membres associés de la Fédération internationale des comptables (Ifac). Il faut préciser que dans ce riche parcours, Alain Hinkati a coordonné plusieurs projets d’investissement dans le domaine des finances publiques, ce qui a permis notamment de renforcer les capacités des corps de contrôle, de fluidifier la chaîne de la dépense publique et d’accompagner le développement de mécanismes de contrôle citoyen de l’action publique.
Alain Hinkati a aussi contribué à la mise en œuvre de la réforme visant la fusion des deux régies financières de l’Etat togolais pour créer l’Office togolaise des recettes (Otr). Diriger, réformer améliorer la collecte des recettes douanières et s’assurer de leur gestion efficace et efficiente, Alain Hinkati en a les capacités. Et c’est à juste titre qu’il a été choisi pour diriger l’administration douanière béninoise.
Depuis 2016, Alain Hinkati dirige le département gouvernance et réformes au sein du Bureau d’analyse et d’investigation de la présidence de la république (Bai). Auprès du Bai, le nouveau patron des disciples de saint Mathieu contribue à la revue de la qualité des réformes prioritaires de l’Etat, coordonne les missions d’audit et d’investigation conduites par le Bai et apporte de l’appui et du conseil pour l’opérationnalisation des réformes initiées par l’Exécutif. En 2020, il a été nommé administrateur provisoire de la chambre de commerce et d’industrie du Bénin, la Ccib. Au cours de son passage fortement apprécié pour la qualité de ses résultats, Alain Hinkati a facilité la réforme statutaire puis la réorganisation des services et de l’administration de la chambre. Il a également introduit avec succès, pour une première fois en Afrique l’organisation d’élections consulaires par le dispositif du vote électronique. Après ce passage réussi, l’homme a été nommé directeur général par intérim de l’Agence nationale des transports terrestres (Anatt). Là encore, il a réussi à sécuriser les recettes publiques et travaille pour faciliter le contrôle des obligations des usagers de la route en vue du renforcement de la sécurité publique. Alain Hinkati a par ailleurs amorcé la modernisation et la digitalisation des services de l’Anatt.
Un riche parcours et des performances engrangées qui lui valent depuis ce mercredi 22 Septembre 2021 sa nomination au poste de Directeur Général des douanes et droits indirects. Alain Hinkati devra au nombre des défis à relever s’assurer d’une plus grande mobilisation des ressources intérieures mais aussi implémenter les réformes souhaitées par le président Patrice Talon et tout le gouvernement dans l’administration douanière. C’est donc un cahier de charges bien défini que le tout nouveau directeur général des douanes aura à remplir. Pour ce cadre compétent et nanti de diplômes, confortés par plusieurs années d’expériences professionnelles, il n’est nul doute que des perspectives prometteuses s’annoncent pour l’administration douanière.
Au regard d’un parcours aussi élogieux, la gestion de Alain Hinkati sera caractérisée par la bonne gouvernance, la rigueur et l’efficacité dans la mise en œuvre des réformes. Ceci au grand bonheur des caisses de l’Etat et du contribuable béninois.

Source ext.

Laisser un commentaire

Top