Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Distribution gratuite d’actes de naissance : 2 450 144 citoyens obtiennent leur existence administrative

Distribution gratuite d’actes de naissance : 2 450 144 citoyens obtiennent leur existence administrative

Le ministre de l’Intérieur Saca Lafia a lancé, jeudi 25 juillet, la distribution pilote des actes de naissance du Projet d’enregistrement dérogatoire à l’état civil (Pedec) à la mairie d’Abomey-Calavi. Seront impactés 2 450 144 citoyens qui avaient été enrôlés sur témoignage lors du Ravip.

Par Sêmèvo Bonaventure AGBON

L’acte de naissance étant incontournable dans l’établissement de certaines pièces administratives, fini l’impossibilité pour des millions de citoyens d’obtenir leur passeport, carte nationale d’identité, déclaration de décès, certificat de mariage et bien d’autres. En effet, 2 500 000 Béninois sans acte de naissance ! C’est l’amer constat à l’issu du Recensement administratif à vocation d’identification de la population (Ravip). Pour y pallier, le gouvernement a adopté la loi n°2018-26 du 3 août 2018 portant autorisation d’enregistrement à titre dérogatoire à l’état civil suivi de la prise du décret n°2018-471 du 10 octobre 2018 qui définit les modalités et le fonctionnement du cadre administratif de réalisation dudit enregistrement et fixant les règles relatives à la dématérialisation des actes dénommé Pedec. Les bénéficiaires sont les béninois des deux sexes, mineurs ou majeurs sans acte de naissance et qui ont dû faire qui ont été enregistrés sur témoignages d’élus locaux lors du Ravip. A travers ce projet, le gouvernement compte « faciliter la vie aux citoyens, qu’ils se sentent chez eux », a justifié Cyrille Gougbédji, représentant du gouvernement.

Tous les actes de naissance ont été déjà établis. L’opération pilote vise à mettre la population en état de veille pour la phase de généralisation de la distribution et à évaluer et tirer leçons afin de peaufiner les stratégies pour la réussite de la phase de distribution générale. Selon le point du ministre Saca Lafia, il s’agit de 2 450 144 actes de naissance à distribuer. La commune de Djougou vient en tête avec 106 259 actes de naissance à distribuer, suivi de Banikoara, 92 130 et enfin Bonou, 4798 actes de naissances. Le lieu de retrait de l’acte de naissance est le lieu de naissance déclaré. Aussi, les personnes enregistrées dans une commune qui n’est pas celle de leur naissance ou dans un arrondissement autre que celui de leur naissance vont faire le retrait dans la commune ou l’arrondissement déclaré. Enfin, les personnes qui n’ont pas connaissance de leur arrondissement de naissance mais qui ont déclaré leur commune de naissance feront le retrait à la mairie de leur commune de naissance déclaré.

La cérémonie de lancement de l’opération a connu hier une forte présence d’autorités politico-administratives. Six ministres du gouvernement étaient présents, à savoir ceux du Numérique, Adam Soulé Zoumarou, des Affaires sociales, Adam Chabi Taro, de la santé, Pr Benjamin Hounkpatin, de la Décentralisation, Alassane Séidou, de la Justice, Sévérin Quenum, et de l’Intérieur, Saca Lafia. Le préfet de l’Atlantique, Jean-Claude Codjia, le maire d’Abomey-Calavi, Georges Bada, le président de l’Association nationale des communes du Bénin (Ancb), Luc Atrokpo, le procureur de la république près le Tribunal de première instance de Cotonou, Mario Mètonou et le député Octave Houdégbé, représentant l’Assemblée nationale étaient aussi présents. De façon symbolique, chacun d’eux a remis à un bénéficiaire son acte de naissance dans une ambiance faite de cris de joie.

Grâce à cette opération, c’est l’État qui dispose aussi de données statistiques fiables pour prendre les décisions politiques adéquate, gage de développement. Que les bénéficiaires sortent donc massivement pour retirer leur acte de naissance afin de sortir définitivement de l’anonymat.

Laisser un commentaire

Top