Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Droits humains : Engender health associe journalistes‚ activistes et influenceurs à la réduction de la stigmatisation en matière sexuelle

Droits humains : Engender health associe journalistes‚ activistes et influenceurs à la réduction de la stigmatisation en matière sexuelle

Dssr

Une dizaine de professionnel.les des médias, influenceurs et comédiens sont en formation depuis ce matin à Bohicon. L’initiative est portée par l’organisation Engender health, et porte sur le Droit à la santé sexuelle et reproductive (Dssr) des jeunes. D’alléchantes communications permettront aux participants de devenir des acteurs de lutte contre la stigmatisation des adolescents, jeunes et groupes minoritaires au Bénin.

      Par Sènan Nadège WANGNANNON, de Bohicon

 

L’objectif de cet atelier, est donc d’amener les participants à faire le plaidoyer auprès des décideurs afin de contribuer efficacement à la réduction de la stigmatisation des services Ssr en faveur des jeunes, des adolescents et groupes minoritaires. Ce qui permettra la jouissance effective de ses droits en tant que citoyen.

Les droits à la santé sexuelle et reproductive au Bénin sont-ils toujours respectés à l’endroit de tous ? C’est une question qui fait appel à nos sens personnels, nos valeurs, nos us et coutumes. Mais en matière de droit il n’y a pas de privilège.

 

        LIRE AUSSI: Lutte contre les Vbg et le Vih/Sida : Ce que proposent les théologien.nes et leaders religieux

 

La formation dure cinq jours dont trois sont consacrés à des communications théoriques. Pendant les deux autres, journalistes, influenceurs et comédiens passeront à la pratique. Ils seront outillés

Ce lundi, jour du démarrage quatre communications ont meublé la rencontre. Elles ont porté en général, sur les généralités liées au Dssr ; les évidences/ données en matière de Dssr au Bénin : chiffre et données clés. Les services conviviaux de santé aux besoins des jeunes ont été aussi évoqués. Sans oublier les normes sociales, mythe et préjugés en matière de sexualité.

La pédagogie adoptée allie communications à débats, exercice et partage d’expérience de modèles.

     

LIRE AUSSI: Féminisme et opinion publique : objections de militantes

Laisser un commentaire

Top