Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Économie : Bénin, 2e plus faible taux de pauvreté de l’Uemoa après le Sénégal

Économie : Bénin, 2e plus faible taux de pauvreté de l’Uemoa après le Sénégal

Le ministre d’Etat chargé du Plan et du développement durable, Abdoulaye Bio Tchané a rencontré des professionnels des médias hier, jeudi 16 juillet. A travers ce point de presse qui s’est tenu à son cabinet, l’autorité ministérielle a fait le point de la participation du Bénin à l’édition 2020 du Forum politique de haut niveau sur les Odd.

Par Sêmèvo B. AGBON

Échanger sur la participation du Bénin à l’édition 2020 du Forum Politique de Haut Niveau sur les Odd et informer les citoyens sur les efforts fournis par le Bénin dans la mise en œuvre de l’agenda des Objectifs du Développement Durable. Tel est l’objectif de la sortie médiatique hier du ministre d’Etat Bio Tchané, a-t-il indiqué d’entrée dans sa déclaration introductive.

Parlant de la situation des Odd au Bénin, il a informé que le Bénin est un bon exemple en termes de leur réalisation. « Nous sommes aujourd’hui cités comme de bons élèves en matière d’Odd aussi bien par les Nations Unis que par les pays membres. C’est à ce titre que le Bénin a été désigné par le FMI parmi les cinq pays dont le coût de mise en œuvre des Odd a été estimé. Nous savons aujourd’hui que pour assurer une bonne mise en œuvre des Odd au Bénin, il nous faut au total 74 milliards de dollars de francs soit en moyenne 43% du PIB par an », a déclaré Abdoulaye Bio Tchané. Et de faire comprendre que cela est le fruit de la bonne gouvernance et la planification qui caractérisent la Rupture depuis son avènement en 2016. En effet, tous les « programmes et plans nationaux ont pris en compte nos engagements internationaux, en particulier ceux relatifs aux Odds », a-t-il précisé.

Les « décideurs de haut niveau » à l’en croire, ne se font aucun doute sur « la crédibilité et la pertinence de l’action publique au Bénin » d’ailleurs « régulièrement évaluées » sans ménagement. Ce que prouve, par ailleurs, la promptitude avec laquelle partenaires et bailleurs de fonds appuient le programme de développement du Bénin. « Ce constat, vous le faites à chaque fois que le Bénin a recours aux Partenaires et aux bailleurs dans le cadre de la mobilisation des ressources au profit de ses initiatives de développement. C’était le cas avec le programme d’assainissement pluvial de Cotonou, cela a été le cas avec le programme des cantines scolaires, c’est le cas à chaque fois que le Bénin sollicite le marché financier et c’était encore le cas récemment avec le financement de notre programme sur la formation technique et professionnelle où à chaque fois les résultats réalisés sont au-delà des attentes. », a-t-il énuméré comme illustration du « crédit dont bénéficie le Bénin sur le plan mondial ».

Sept messages clés

En raison de la crise sanitaire liée au Covid-19, les contributions de tous les pays participants à l’édition 2020 du Forum ont été faites par visioconférence. C’est dans la soirée du lundi 13 juillet que le Bénin est intervenu, a renseigné le conférencier. Audit Forum politique de haut niveau sur les Odd, sept messages clés résument la voix du Bénin à la communauté internationale. Le Bénin a retracé ses progrès dans la mise en œuvre des Odd. Ainsi, ont été dévoilés, les efforts dans l’accès universel à l’eau potable, l’énergie au plus grand nombre, l’assainissement du cadre de vie, la spatialisation des cibles prioritaires des Odd, la mise en place d’une politique de « Ne laisser personne de côté », à l’estimation du coût des Odd, les statistiques pour l’atteinte des Odd grâce à la réforme du système statistique national et la restructuration de l’Insae ; et enfin, le partage d’expériences relatif à l’expérience des tables rondes ciblées, « moyen efficace de mobilisation des ressources ».

Le plus grand secret de ces résultats obtenus par e Bénin, est la vision du gouvernement. « Ces résultats sont la suite des directions dans lesquelles le Président Talon a engagé notre pays : Créer les conditions d’une croissance forte durable et inclusive. Et mettre en place des mesures sociales pour ne laisser personne au bord du chemin », a conclu le ministre d’Etat.

…pauvreté la moins élevée

Le ministre d’Etat a annoncé une bonne nouvelle lors de son point de presse. A savoir que « le Bénin dans l’Uemoa est le deuxième pays où la pauvreté est la moins élevée après le Sénégal. Au Bénin, le taux de pauvreté est en dessous de 40% alors que la plupart des pays de l’Uemoa ont un niveau de pauvreté supérieur à ce taux ». Selon ses confidences, cette nouvelle provient de l’Union elle-même et date seulement du mercredi 15 juillet. Abdoulaye Bio Tchané a soutenu que cette reconnaissance est bien méritée au regard des performances du Bénin, par exemple dans le domaine de la production cotonnière, la production agricole de façon générale.  « Nous sommes aujourd’hui le premier producteur de coton en Afrique de l’Ouest avec un peu plus de 850 mille tonnes », a-t-il rappelé. Il a également évoqué le domaine de l’emploi où le gouvernement Talon a beaucoup investi. « Dans un contexte, comme le nôtre où on a plus de 4 millions de personnes en situation de sous-emploi, même quand vous créez un million d’emplois, ce n’est pas suffisant pour combler le gap. Mais, cela signifie aussi que 25% du chemin a été parcouru. Par rapport à la période d’avant 2016, de nombreux efforts sont faits. Le sous-emploi a considérablement baissé dans notre pays. Et le Gouvernement du Président Patrice Talon est conscient des efforts supplémentaires à faire », a-t-il relevé.

Laisser un commentaire

Top