Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Embellissement de la plage de Togbin Daho : 50 plants de cocotiers mis en terre par les Alsaciens et l’Ong Amshart

Embellissement de la plage de Togbin Daho : 50 plants de cocotiers mis en terre par les Alsaciens et l’Ong Amshart

Une partie de la plage d’Abomey-Calavi, notamment le site de Togbin Daho a été reboisée, samedi 3 août dernier, avec 50 plants de cocotiers. C’est une action commune de l’Ong Amshart et des Alsaciens au Bénin en guise d’appui au projet assainissement, sécurisation et embellissement des plages conduit par le ministère du Cadre de vie et du développement durable (Mcvdd).

Par Sêmèvo B. AGBON

A l’origine de cette action commune, la visite de Francis Misslin, alsacien à l’international, à la plage de Togbin le 22 mai. Avant le lancement du projet d’assainissement des plages, ces espaces végétaient, en effet, dans une insalubrité dégoûtante. Francis Misslin connaît cet état de chose. Mais lors de sa récente descente sur les lieux, il a été vite conquis par la propreté qui règne désormais. C’est le fruit du travail de l’Ong Amshart chargée de l’assainissement de ladite plage.

« En mission pour la mairie d’Abomey-Calavi près le Mcvdd dans le cadre du projet assainissement, sécurisation et embellissement des plages du Bénin, nous avons fait visiter la plage de Togbin à Francis le 22 mai 2019. Francis a connu la plage avant le projet du Pag et l’a revu il y a deux mois. Il était accompagné de madame Hans Moevi Murielle. Il n’y a pas photo dirait l’autre : la plage est propre et attrayante. C’est alors que Francis a partagé l’idée de la présente action commune avec les Alsaciens au Bénin dont il est un des membres à l’international et madame Hans, la présidente au Bénin. Vous comprenez pourquoi la rapidité de l’action : profiter de la 59ème année de l’indépendance du Bénin », a introduit lors de l’action, Philomène Akpodji, présidente du Conseil d’administration de l’Ong Amshart.

Après avoir présenté à son tour l’association des Alsaciens au Bénin jeune de trois mois, Hans Moevi Murielle a ajouté que l’international est à Strasbourg. L’activité commune de reboisement de la plage est la première action de sa structure au Bénin pour lancer ses activités. Le choix de l’Ong Amshart pour saluer son expertise à la plage de Togbin, a-t-elle justifié. Et d’inviter chacun à accompagner, ne serait-ce que par de petits gestes, le travail d’assainissement des plages.

L’activité de reboisement a reçu le soutien de l’inspection forestière. Ce sont donc les techniciens du service de l’Inspection forestière d’Abomey-Calavi qui ont apprêtés la veille, 50 trous après piquetage. « Nous sommes plus que heureux d’être à vos côtés ce 3 août pour encourager l’action commune Alsaciens-Ong Amshart. A la plage ce sont les cocotiers qui améliorent la qualité de l’air que nous respirons », a déclaré l’Adjudant Anselme Covi du Service de l’inspection forestière d’Abomey-Calavi.

A la mise en terre de ces plants, s’ajoute aussi une opération de salubrité et de dépollution du segment Rada au pont de Togbin Dahô. Ce qui a permis aux autorités de toucher du doigt l’incivisme des populations qui découragent le travail des brigadiers. En effet, les zones dépolluées il y a moins de trois semaines sont encore jonchées de sachets et d’ordures diverses. Le comble est la découverte de nombreux sachets remplis de selles humaines. Cela n’a certes pas tué l’ardeur des deux organisations et leurs soutiens qui ont pu, au total ramassé une douzaine de sacs de sachets non biodégradables. La présidente Philomène Akpodji souhaite donc vivement l’application de la loi 2017-39 du 26 décembre 2017 portant : interdiction de la production, importation, commercialisation et utilisation des sachets en plastique non bio dégradables en République du Bénin. Aussi, a-t-elle déploré la résistance des ménages, des tenanciers de bars à s’abonner aux Ong de pré-collecte des ordures. « La sensibilisation aura duré bientôt trois ans et le langage d’incivisme demeure : « vous êtes payés pour, alors balayez », s’est-elle offusquée.

Signalons que les brigadiers en charge de l’assainissement de la plage ont reçu des soutiens en matériel de travail. La délégation de la supervision nationale du projet assainissement des plages a offert à l’Ong Amshart du matériel de balayage et équipement de protection individuelle contenant cent balais traditionnels, cent gilets, dix pèles, trente désinfectants, vingt-cinq râteaux métalliques, vingt gants en plastiques et vingt-cinq paniers en plastique. La Brigade verte, quant à elle a offert aux brigadiers de la plage de Togbin un lot de dix balais traditionnels. Le chargé de suivi environnemental et social du projet au Mcvdd, Célestin Azonhoumon D. a remis un lot de quarante tee-schirt pour accompagner l’action commune Alsaciens au Bénin-Ong Amshart.

En choisissant la plage de Togbin Daho, zone Rada pour acceuillir cette action commune, les deux organisations entendent aussi rendre hommage à l’une des premières occupantes de la plage de Togbin il y a 50 ans et qui n’est plus depuis trois semaines. Ils l’appellent affectueusement « Madame Rada ».

Laisser un commentaire

Top