Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Entretien avec Dr Flavien Edia Dovonou : « Les arbres peuvent bloquer ou réduire les pensées créatrices de tensions nerveuses »

Entretien avec Dr Flavien Edia Dovonou : « Les arbres peuvent bloquer ou réduire les pensées créatrices de tensions nerveuses »

L’importance des arbres dans la nature et la vie humaine, le Dr Flavien Edia Dovonou ne se lasse pas d’en parler. En ce 1er juin 2021 où le Bénin est à la 36e édition de la Journée nationale de l’arbre, le spécialiste du management environnemental et de la qualité des eaux et enseignant-chercheur à l’Université d’Abomey-Calavi (Uac) rappelle que les arbres constituent la solution à l’érosion côtière et à la pollution atmosphérique (gaz d’échappement) très poussée dans les grandes villes.

Propos recueillis par Sêmèvo Bonaventure AGBON

Bénin Intelligent : En plus de 30 ans de célébration de la Journée nationale de l’arbre, qu’est-ce que le Bénin y a gagné ?

Dr Flavien Edia Dovonou : Depuis 1985 notre pays le Bénin célèbre chaque 1er juin la Journée nationale de l’arbre (Jna). Le but visé par cette commémoration est de mettre l’accent sur l’arbre comme principale source d’énergie au Bénin mais aussi sur sa contribution dans la promotion d’une économie verte et le développement durable.
Les retombées pour le Bénin, c’est que nos rues sont aujourd’hui bordées d’arbre surtout au niveau de certaines villes : Cotonou, Porto-Novo, Parakou, Bohicon, etc. Aussi, dans beaucoup de communes nous avons des espaces, d’importantes superficies qui ont été boisées. C’est important pour la préservation de notre cadre de vie, de nos ressources naturelles.

Le gouvernement prévoit de planter des milliers de pieds de cocotiers le long de la côte. Cette espèce est-elle adaptée à cette zone ?

La réponse, c’est oui. Oui, en ce sens que le cocotier, est une espèce de palmiers de la famille des arécacées. Le cocotier n’est pas un arbre mais une plante monocotylédone. Son fruit, c’est la noix de coco, un gros fruit ovale et dur, vert ou jaune qui pèse environ 20,5Kg. Il est recommandé sur les plages tout simplement parce qu’il supporte la salinité de cet écosystème. Aussi il permet de lutter contre l’érosion côtière. Ses racines fixent bien le sol sur place et empêchent la mer de ronger nos côtes.

Tout arbre est-il bon à planter n’importe où, surtout en ville, au bord des voies ?

Non. Vous prenez par exemple les nîmes : ce sont arbres qui ont des racines beaucoup plus latérales qui participent à l’effondrement des clôtures, des murs. C’est dire que les nîmes par exemples ne sont pas adaptés à des endroits où il y a de bitumes, de pavés. A un moment donné, les racines dans leurs croissances, font que ces ouvrages réalisés à grands frais sont fissurés. Donc il faut adopter dans chaque milieu l’arbre qui lui convient. Il y a des arbres qui sont adaptés aux milieux hydromorphes, des arbres adaptés aux milieux où le sol à une salubrité élevée et des arbres qui conviennent aux milieux où il ne pleut pas beaucoup. Il nous revient de voir dans la région où nous sommes, l’espèce qu’il faut.
Les flamboyants par exemple sont des arbres qui fleurissent, qui donnent de jolies fleurs, de la beauté au paysage. Je connais beaucoup de localités où vous allez voir des palmiers royaux que l’on plante le long des artères, des routes et c’est très beau. Lesdits palmiers n’ont pas des racines latérales, mais plutôt des racines pivotantes qui évoluent verticalement dans le sol, qui ne dégradent pas les ouvrages de leur environnement. Nous avons la Direction des eaux et forêts qui est habilitée à nous situer sur les espèces qui conviennent à nos villes.

Quelles sont les fonctions de l’arbre dans l’environnement et dans la vie de l’homme ?

Le premier rôle de l’arbre est psychologique. En ce sens que l’arbre peut renforcer l’attention spontanée et détendre le système sensoriel. On peut aiguiser notre attention lorsqu’on se promène dans des espaces verts. Des études ont montré que les patients hospitalisés qui peuvent regarder des arbres guérissent plus rapidement et souffrent de moins de complications que ceux qui n’ont pas accès à ce type de paysage. De plus, de nombreux panoramas où dominent les arbres stimulent la reprise psychologique car ils provoquent des sentiments positifs, atténuent les émotions négatives telles que la peur, la colère et la tristesse. Ils peuvent bloquer ou réduire les pensées créatrices de tensions nerveuses. Un autre rôle important de l’arbre c’est celui de détente et loisir. Les arbres donnent une fourniture directe et/ou indirecte d’ombre et ont une valeur récréative lorsqu’ils représentent une aire de jeu et de détente pour les enfants. L’arbre joue aussi un rôle décoratif. En ce sens que l’utilisation de végétaux dans les aménagements paysagers spécifiques comme les jardins, les parcs d’ornement mais également dans des concessions peu naturelles ou rigides permet de décorer et d’embellir les espaces surtout urbains. De plus, la présence de l’arbre est rassurante. L’arbre intervient également dans le traitement des maladies. Les forêts réduisent les maladies infectieuses. Les forêts tropicales peuvent exercer un effet modérateur sur les maladies provoquées par les insectes et les animaux. Il faut aussi signaler que de nombreuses plantes sont utilisées dans la médecine africaine ; celle-ci permet des traitements par méthode douce de maladies de tout genre.
En Afrique de l’ouest, plus de 80% de la population a recourt à la médecine traditionnelle et aux plantes médicinales pour les soins primaires. L’arbre joue aussi un rôle pour les écosystèmes. Surtout le rôle de lutte contre la pollution. Ils jouent un rôle important dans la purification de l’air. Ils absorbent et neutralisent de nombreux polluants gazeux, tels que l’ozone, le dioxyde de souffre et interceptent les matières particulaires. Les arbres soutirent de l’atmosphère le Co2, le gaz à effet de serre le plus répandu pendant la photosynthèse et piègent dans la biomasse ligneuse. Les chercheurs estiment qu’un arbre planté en milieu urbain peut séquestrer de 5 à 10 fois plus le carbone qu’un arbre planté dans les secteurs ruraux. Un arbre en bonne santé est capable de soutirer de l’air plus 7000 particules de poussière par litre d’air. On ne peut nier alors qu’il est un appareil de climatisation et de purification efficace. Dans beaucoup de villes dans les pays en développement, la concentration et la composition en polluant atmosphérique sont déjà à même de provoquer des maladies chez des sujets vulnérables et la mort prématurée de personnes âgées notamment celle souffrantes de trouble respiratoires.
Les arbres ont pour rôle de lutter contre le ruissellement et l’érosion. Ils interceptent et emmagasinent l’eau de pluie à la surface des feuilles et des banches, réduisent la descente vers le sol, favorisent son infiltration diminuant ainsi le ruissellement et l’érosion et retardant la formation des débits de pointe. Les forêts peuvent également servir de laboratoire vivant pour l’éducation environnementale. En milieu urbain elles contribuent à combler le fossé entre les populations urbaines et les forêts. Les arbres jouent un rôle de protection parce que la forêt abrite 80% de la biodiversité terrestre. Elles protègent donc la biodiversité et constituent l’habit de nombreuses espèces.
Célébrer la Journée nationale de l’arbre c’est un devoir citoyen, d’écocitoyen et nous devons savoir que l’arbre c’est la vie, l’arbre intervient dans l’équilibre des écosystèmes terrestres et joue un grand rôle dans le cycle de l’eau. Un arbre que nous mettons en terre nous devons l’entretenir. Dans le cadre du projet asphaltage par exemple, les arbres qui sont mis devant les maisons les propriétaires de ces maisons doivent systématiquement intervenir dans leur protection, arrosage, entretien. Demain, quand ces arbres donneront de l’ombrage, des fruits ils en seront les premiers bénéficiaires. Ils pourront purifier l’air ambiant autour de leurs maisons.

Laisser un commentaire

Top