Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Entretien avec Modeste Sossou, ingénieur : « Un électronicien ne peut jamais chômer »

Entretien avec Modeste Sossou, ingénieur : « Un électronicien ne peut jamais chômer »

Les technologies de l’information et de la communication ont vu le jour grâce à certaines composantes.  Au nombre de ces composantes figure l’électronique. Elle est la cheville ouvrière de toute invention et innovation technologique. Qu’est-ce que l’électronique ? Quelle est son utilité ? Elément de réponse avec Modeste Sossou, ingénieur de formation et promoteur du Centre des innovations technologiques.  

Propos recueillis par Raymond FALADE (Stag.)

 

BI : Qu’est-ce que l’électronique ?

Modeste Sossou : L’électronique, c’est cette science qui s’occupe de comment agencer les composants électroniques pour avoir une fonction donnée, pour atteindre un objectif bien précis. C’est l’électronique qui a donné tout ce que nous avons aujourd’hui comme prouesses telles que : la radio, la télévision, le téléphone portable…

Que peut-on réaliser à base de l’électronique ?

C’est à base de l’électronique que nous pouvons parler aujourd’hui des Tics. C’est le développement de l’électronique qui a donné naissance aux Tics. Donc si nous avons aujourd’hui des téléphones portables, des téléphones androïdes, c’est d’abord l’électronique qui a fabriqué les matériels, qui a inventé les matériels et nous avons les logiciels qui accompagnent les matériels.

Quelle est la place de l’électronique dans la mécanisation de l’agriculture

Dans le domaine agricole, l’électronique est présente et peut participer au développement de l’agriculture en ce sens que nous n’avons pas besoin d’être présent dans une ferme par exemple pour commander toutes les installations de cette ferme. Depuis chez moi, je peux commander l’arrosage des plantes. Ça dépend du système qui a été installé. Ce système étant électronique, on peut commander ce système depuis son téléphone portable. On peut développer aussi un système qui va permettre de protéger les plantes. J’étais à Grand-Popo il y a quelques mois et j’ai vu un périmètre rizicole qui a été couvert de filet. C’est un champ tout couvert de filet. Pourquoi parce que les oiseaux détruisent la production. Je me suis demandé mais pourquoi il faut investir comme ça pour protéger un champ. Dans mes recherches électroniques, Je suis tombé sur un dispositif qu’on peut installer pour disperser, pour éloigner les oiseaux, pour éloigner également les rongeurs de ce champ. Ce système, avec un peu de sou on peut régler ce problème au lieu d’investir des millions pour protéger le périmètre rizicole. Il y a beaucoup de choses qu’on peut faire dans le domaine électronique pour développer l’agriculture.

Puis-je commander ma ferme qui est à Parakou depuis Cotonou à base de l’électronique ?

Vous pouvez rester bel et bien à Cotonou et commander tout ce qui est installation électrique dans votre ferme à Parakou. Vous avez votre téléphone, vous pouvez commander l’allumage des lampes et l’extinction des lampes. Si c’était les oiseaux par exemple et vous voulez alimenter ces oiseaux, depuis votre portable, vous pouvez commander l’alimentation de la volaille par exemple. C’est de l’électronique pur ça. On peut démarrer et arrêter un groupe électrogène aussi à distance. Avec mon téléphone portable, je peux alimenter la ferme en démarrant le groupe électrogène à distance. La plaquette qui permet de faire ça, c’est conçu ici et ça marche correctement.

Comment réguler l’usage de la télévision par les enfants à partir de l’électronique ?

La régulation de l’usage de la télévision est un petit truc qui ne coûte même pas 25 000 F Cfa. Ce système a été réalisé ici et soutenu devant un jury qui a apprécié. Ça marche correctement. C’est un système qui permet d’autoriser l’élève, l’apprenant ou l’enfant à la maison à une heure dont les parents sont d’accord pour qu’il puisse s’approcher de la télévision pour l’allumer. Dépassé cette heure, la télévision s’éteint automatiquement. L’enfant ne pourra plus allumer la télé. La télévision est programmée et il y a des créneaux ou des périodes que l’enfant puisse regarder la télé. Ça dépend de ce que les parents veulent. Si c’est seulement le journal que l’enfant peut suivre et c’est à 20 heures par exemple. A 20 heures, la télévision est disponible et il peut l’allumer pour regarder. Si le journal dure 30 min ou 45 min, après 45 min le poste téléviseur s’éteint automatiquement. Donc il sait qu’il doit se diriger vers son cahier pour étudier.

Comment lutter contre l’insécurité à base de l’électronique ?

La question de l’insécurité aujourd’hui écœure et nous en tant que électronicien, nous avons réfléchi à ce qu’on peut faire pour empêcher les gens de voler des motos. C’est de là que nous avons fabriqué un système qui permet de démarrer une moto avec l’empreinte digitale. La clé de la moto est là, le voleur peut avoir la clé et sans l’empreinte digitale du propriétaire, il ne pourra pas démarrer la moto. A moins qu’il déplace la moto pour aller le déshabiller, pour désactiver le système. Mais tout ce temps-là, je pense que quelqu’un aurait déjà constater que ce n’est pas le propriétaire. Ce système est installé si bien que pour démarrer la moto, il faut la clé de la moto et aussi l’empreinte digitale du propriétaire de la moto. Nous avons fabriqué aussi un autre système qui permet de localiser une moto, une voiture… et on peut connaître la position exacte de la moto ou de la voiture.

Il y a d’autres systèmes que nous avons fabriqué tels que le système de ‘’lave mains automatique’’. C’est un système qui permet d’éviter les maladies comme ‘’ébola, lassa’’ et autres. Vous savez entre temps, il y avait l’épidémie d’ébola en Afrique. Nous avons fabriqué un système qui est beaucoup plus approprié aux établissements scolaires, les maquis, les bars, les restaurants, les laboratoires etc. qui permet aux gens de laver leurs mains automatiquement sans toucher à quoi que ce soit. Donc, vous tendez votre main vers le système et le savon liquide jailli dans votre main. Vous vous frottez les mains. Vous tendez encore vos mains au niveau du robinet où sort l’eau, et l’eau jailli. Vous rincez vos mains sans toucher à quoi que ce soit. Ce système même est alimenté par les panneaux solaires. On n’a pas besoin du courant de la Sbee avant de faire fonctionner ce système. C’est un système approprié pour des zones où il n’y a pas encore l’électricité.

Nous pouvons fabriquer aussi les enseignes lumineuses. L’innovation que nous avons apporté sur les enseignes lumineux, c’est que le message à défiler sera envoyé désormais par téléphone portable. Les Chinois en fabriquent. On peut envoyer le message par l’ordinateur, par wifi, par bluetooth. Le message sera copié sur une clé Usb et connecté au dispositif. Nous savons faire tout ça. Mais ce que nous avons apporté comme innovation c’est que l’utilisateur peut envoyer un nouveau message depuis son téléphone portable. Cela veut dire que, je n’ai pas besoin d’être proche de l’enseigne lumineuse avant d’envoyer le nouveau message à défiler. Je peux être aux Etats-Unis et informé les travailleurs de mon entreprise, je peux être en France et informé les élèves et les enseignants de mon école sans les appeler. Il suffit que je rédige un message automatiquement. Si je suis responsable d’une église par exemple, je peux informer mes fidèles en saisissant juste un message et envoyé au système qui est sur la paroisse et ça va commencer par informer les fidèles.

D’où viennent les matériels que vous utilisez ?

C’était compliqué pour nous au début parce qu’il faut d’abord avoir ces matériels. Mais on a fini par s’abonner à la Chine. Donc les matériels que nous utilisons souvent sont importés de là-bas. On fait la commande en ligne et on nous envoie ça. On fait la réception à travers la poste du Bénin.

Quelles sont les difficultés auxquelles vous êtes confrontés dans votre métier et les démarches que vous menez en vers le ministère de l’économie numérique ?

Les difficultés que nous avons sont d’ordre financier.Je suis quelqu’un je n’aime pas dire je sais faire. Il faut que je fasse ce que je sais faire d’abord et aller montrer ce que j’ai fait. Il y a beaucoup de chose que nous faisons. Mais lorsque nous seront prêts, nous irons vers eux et je suis sûr qu’ils vont nous accompagner. Pour le moment nous continuons de travailler. Toutefois, nous sommes ouverts à toute personne qui souhaiterait nous accompagner pour développer nos activités.

Un électronicien peut-il chômer ?

Un électronicien ne peut jamais chômer. Si vous aimez la technologie, vous ne pouvez pas chômer parce que, il y a toujours à faire. Il y a toujours de soucis pour la population parce que les gens sont souvent confrontés à des difficultés et toi un électronicien tu vas réfléchir sur ce que qu’on peut faire pour réduire ces difficultés à la population. Ce qui constitue pour toi une source de revenus. Donc un électronicien ne peut pas chômer. Si vous êtes un électronicien, vous pouvez faire la maintenance informatique, réseaux informatiques, l’électronique, vous pouvez dépanner les grandes machines électroniques, vous pouvez faire la conception, la réalisation dans le domaine électronique, etc. Le domaine de l’électronique est assez vaste.

Mot de la fin

Je voudrais inviter la jeunesse béninoise à embrasser les domaines de la technologie pour garantir un emploi. Il ne suffit plus aujourd’hui de faire de n’importe quoi. Il faut choisir un métier qui vous garantit l’emploi. Le domaine qui n’est pas aussi bombé de monde c’est le domaine technologique. Pour le faire donc, il faut aimer l’électronique.

 

Laisser un commentaire

Top