Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Exposition des trésors royaux : Dis-moi quel est le trône du roi, je te dirai qui il est

Exposition des trésors royaux : Dis-moi quel est le trône du roi, je te dirai qui il est

Trône royal. Trône du roi. Rien que sa forme renseigne sur le personnage du roi. Rectangulaire, il est posé en verticale, inspirant ainsi l’assurance. Ce majestueux siège royal fait partie des 26 «trésors royaux» à retrouver admirer, du 19 février au 12 mai 2022, au Palais de la Marina dans le cadre de l’exposition « Art du Bénin d’hier et d’aujourd’hui, de la restitution à la révélation ».

L’assurance de vivre dans un royaume calme, stable et reposant. C’est bien le désir et la vision de Ghézo, roi du Danxomè, propriétaire de ce joyau. L’aspiration de ce souverain est de veiller au bien-être de son peuple. Légitime désir qui a inscrit le Danxomè au rang des premiers peuples développeurs de la culture du palmier à huile, du maïs, de la tomate, de l’arachide, du tabac, etc. Ce roi révolutionnaire renonce à l’esclavage, commerce en vogue, pour préférer le développement agricole comme pilier de croissance économique de son royaume.

Le siège du prince Gankpé, le futur roi, exprime également l’une de ses actions phares, à savoir la réorganisation de l’armée des guerrières du royaume Danxomè dont la fougue continue de résonner dans les esprits. D’aucuns ont vainement essayé de les comparer aux amazones de la mythologie grecque dont l’existence réelle nourrit encore des polémiques.

Le successeur du roi Adandozan tient à sa grandeur et à sa puissance. Des ambitions royales séculaires qu’il matérialise par la position verticale de son trône. Mais attention ! Il met tout ceci au service de son peuple. Autrement, pourquoi un roi aussi puissant que Ghézo souhaiterait-il se rapprocher de sa population du haut des 2 m de son trône pour lui offrir des présents ? Eh oui. Le fils de Agonglo se donnait ce plaisir au cours des cérémonies annuelles dites “ato” où il offrait des biens de toutes natures à son peuple.

Ghézo reste encore l’un des rois dont l’histoire marquera durablement la mémoire collective. Ses œuvres et ses vestiges parlent mieux de lui que les écrits, souvent orientés, contenus dans des livres dont la réécriture est une nécessité impérieuse.

Edouard GNANSOUNOU
(École du patrimoine africain et ministère du Tourisme‚ de la culture et des arts / Formation des journalistes culturels sur la restitution des biens culturels au Bénin par la France)

Laisser un commentaire

Top