Vous êtes ici
Accueil > Culture > Fête du 10 Janvier : L’empereur Avimadjènon et les siens honorent les Vodùn

Fête du 10 Janvier : L’empereur Avimadjènon et les siens honorent les Vodùn

L’empereur Togbo Avimadjènon Kpomalegni et ses fidèles de Tokanwè dans l’arrondissement d’Agbokpa à Abomey‚ ont célébré le 10 janvier les Vodùn. De 5 heures à la tombée de la nuit, tout a été fait pour raviver la flamme de protection des divinités.

Par Barnabé KINTOHOU

Tôt ce matin, déjà à 5 heures, les fidèles du culte Tokanwè de Hwéli dans l’arrondissement d’Agbokpa se sont activés pour la fête des Vodùn. Un culte que dirige depuis plus de 30 ans l’empereur Togbo Kpomalegni Avimadjènon. Au menu ce matin, animations et prières. Avec des chansons et tam-tams de différents Toxwiyo, les fidèles ont invoqué les divinités. C’est aussi l’occasion de bénir la nation, les dirigeants, fidèles et garants de la tradition à travers des prières adressées aux Vodùn Lègba, Minonan, Tohossou, Hoxo et Sakpata.

Après le jet des colas, des animaux, une cinquantaine de chèvres et une centaine de poulets ont été sacrifiés. Le sang répandu permettra aux divinités de protéger pendant la nouvelle année les populations. Les fidèles ont eu l’occasion de confier différents vœux aux Vodùn. Entre 10 heures et 14 heures, l’empereur a reçu en personne au palais différentes divinités et personnalités coutumières.

16 heures 45 minutes. Avec des chansons, les fidèles ont accompagné Togbo Kpomalégni sur le site de célébration où l’attendait une foule mobilisée sous le regard des têtes couronnées. Sur deux nattes étalées à même le sol, sont déposés les mets préparés depuis la maison par les fidèles. Assis dans son fauteuil, l’empereur a prodigué de sages conseils aux fidèles venus des différents sites. Pour lui, les mets déposés sur les nattes sont le signe de l’amour. Un ancien symbole instauré en mémoire des ancêtres afin que depuis le pays de l’au-delà‚ ils soutiennent et renforcent les humains dans l’harmonie, la confraternité et la symbiose. Tel est le sens de cette pratique connue sous le nom de “Kakplé-kplé”. Une sorte de communion entre humains d’une part et divinités d’autres part. A la suite du sermon de l’empereur, de petites portions sont prélevées sur tous les mets en offrande aux Vodùn. Des prières s’en sont suivies avant le partage des mets à tous les fidèles.

 

L’immolation de bœuf a sanctionné la fin de cette célébration riche en animations assurées par “Zangbéto” et adeptes. Le bœuf est un don d’un fidèle satisfait du travail spirituel de l’empereur.

Au côté de l’empereur‚ une brave dame a joué un grand rôle. Il s’agit de Tata Avimadjènon. Elle s’est réjouie de la réussite de l’évènement.
Pour conclure, l’empereur a exhorté les dignitaires à l’unité afin de mieux défendre la cause des religions endogènes.

Laisser un commentaire

Top