Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Fête patronale Saint Mathieu 2019 : Trois jours pour découvrir les prouesses à la Douane

Fête patronale Saint Mathieu 2019 : Trois jours pour découvrir les prouesses à la Douane

Les douanes béninoises sont en fête pour la deuxième fois. Depuis hier mercredi 18 septembre et jusqu’à demain vendredi 20, leurs portes sont ouvertes aux populations. Elles sont appelées à sortir massivement pour découvrir les réformes en cours dans cette maison, les résultats obtenus et surtout pour changer de perception sur les disciples de Saint Mathieu.

Par Sêmèvo Bonaventure AGBON

Tout a commencé hier par une marche du cœur. Partis de la Direction générale, les disciples de Saint Mathieu ont échu au ministère de l’économie et des finances (Mef).  Où le secrétaire général dudit ministère les a reçus et leur a demandé de penser à la gestion de la situation de la fermeture des frontières nigérianes.

De ce ministère, ils sont retournés au point de départ où le Directeur de cabinet du Mef, Djigla Frank Latifou a lancé les festivités.

Pendant les trois jours donc, la douane entend s’ouvrir et exposer ses actions. « C’est vrai que l’administration des douanes n’a pas l’habitude de s’ouvrir au public. Dans l’opinion publique, un douanier c’est un monsieur qui passe sa journée à fatiguer les commerçants au bord de nos routes inter-États. Nous avons voulu démontrer que ces dires n’ont rien à voir avec l’administration des douanes », a justifié d’entrée, l’inspecteur des douanes Aboudou Raouf Malèhossou, président du comité d’organisation.

Au cours de cette journée du jeudi 19 septembre 2019, deux activités à caractère sociales : une opération de don de sang et une autre opération de dépistage du cancer de sein. Sans oublier que l’édition de la fête de Saint Mathieu c’est trois journées de portes ouvertes. « Pour donner plus de visibilité à nos actions, montrer ce que nous faisons de bien. Nous avons été certifiés Iso et nos comportements doivent traduire ce que nous savons faire de bien », a insisté le président du comité d’organisation.

Pour le directeur général des douanes et droits indirects, il était important que les efforts en faveur des usagers soient connus de ceux-ci. « Depuis deux ans nous avons pris l’initiative de nous ouvrir au monde. Parce que nous avons des séries de réformes avec certains partenaires, et il est nécessaire qu’on s’ouvre pour présenter au monde ce que nous et nos partenaires (Web fontaine, Segub, Bénin Control) faisons. Depuis le début de ces réformes notre devise c’est Se moderniser pour mieux servir. Pour mieux servir nous devons faire des efforts pour que les outils que nous mettons à la disposition de nos usagers soient connus d’eux afin qu’il puisse mieux s’en servir. Les douanes béninoises font beaucoup d’efforts qui couronnent des succès. L’année passée nous avons été désignés comme premier de la sous-région par l’Uemoa en ce qui concerne la facilitation. Ce qui a été confirmé cette année par la Cedeao », a déclaré le Dg Sacca Boco Inoussa. Et d’inviter les usagers « à venir massivement voir l’ensemble des réformes, et avoir des explications et savoir que ce qui était difficile hier la douane a pris toutes les dispositions pour qu’on avance et éviter les pertes de temps ».

Les douaniers ont le soutien du ministère de l’Économie et des finances. Telle est l’assurance que leur a apportée le directeur de cabinet, Djigla Frank Latifou. « Le Mef a une attention particulière pour tout ce que vous faites, les réformes que vous engagez, les résultats que vous obtenez. Cela nous honore tous. Pour votre fête il est alors normal que nous soyons là. Le Mef a une écoute attentive pour toutes les propositions, toutes préoccupations et initiatives qui seront prises pour davantage renforcer le travail que vous faites, moderniser votre administration pour que les ressources que vous collecter au quotidien soient davantage croissantes pour faire face aux nombreux défis auxquels notre pays est confronté », a-t-il déclaré.

Louis Vlavonou retrouve ses compagnons

Une surprise dans la soirée d’hier à la conférence de presse à la direction générale des douanes, c’est de voir Louis Vlavonou dans la peau de communicateur. L’actuel président de l’Assemblée nationale, douanier de profession était aux côtés de ses pairs. Il a animé en leur intention une communication sur le thème : “Mise en œuvre du statut d’Officier de police judiciaire (Opj) au profit des douanes”. Son développement qui a conquis le parterre de douaniers réunis, a duré plus que prévu. Au point que la seconde communication a dû être annulée. Ses collègues ont unanimement salué son humilité et sa simplicité.

 

Laisser un commentaire

Top