Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Fiabilité du Fichier électoral national : Le Cos-Lépi rassure (Vers la prorogation de la phase d’affichage)

Fiabilité du Fichier électoral national : Le Cos-Lépi rassure (Vers la prorogation de la phase d’affichage)

L’émission ‘’90 minutes pour convaincre’’ de la radio nationale a reçu, dimanche 18 octobre 2020, l’Honorable Florentin Tchaou, vice-président et porte-parole du Cos-Lépi et Jean-Claude Ahouanvoebla, régisseur général adjoint à l’Agence nationale de traitement (Ant). Au centre des discussions avec les journalistes Henri N’Dah Sékou et Hervé Djossè, les grandes manœuvres devant conduire à l’actualisation de la Lépi en vue de la présidentielle 2021.

Par Sêmèvo B. AGBON

Lancée le 1er octobre dernier pour 21 jours, l’opération d’affichage de la liste électorale se poursuit pour conduire à l’actualisation du Fichier électoral national. Conformément aux articles 264 alinéa 1er et 271 du code électoral, cette phase consiste à vérifier : la présence des noms, prénoms et des informations concernant chaque citoyen remplissant les conditions; tous ceux qui auraient été précédemment omis ; tous ceux qui ont nouvellement acquis les qualités requises par la loi pour figurer sur le Fichier électoral national ; tous les électeurs qui figurent sur le fichier électoral et ayant changé de domicile ou de résidence et qui sont demandeurs de transfert de leur centre de vote ; tout citoyen Béninois figurant sur le Fichier Electoral National et réclamant des modifications sur ses données personnelles ; toute personne naturalisée au cours de l’année ; tous les immigrants en République du Bénin et remplissant les conditions pour être électeur ; et enfin, radier tout citoyen décédé ou ayant perdu leur droit civique et politique.

A trois jours de la fin de cette opération, mercredi prochain, des inquiétudes subsistent quant au taux de consultation. Mais il n’y a pas matière à s’inquiéter. « Cette phase d’actualisation, on n’a pas besoin d’affluence », a tranché Jean-Claude Ahouanvoebla, régisseur général adjoint à l’Agence nationale de traitement (Ant). Car, explique-t-il, les citoyens qui figurent dans le fichier ont leurs noms inscrits depuis l’âge de 12 ans au moins. De plus, la même liste a servi aux législatives et communales. Et donc, si un citoyen a vérifié ses informations à ces occasions, et qu’il n’a aucune modification à signaler, pas besoin de se déplacer. A l’Honorable Florentin Tchaou, vice-président et porte-parole du Cos-Lépi de conclure que la phase d’affichage, « c’est pour permettre à ceux qui n’ont jamais consulté la liste de le faire ».

Intempéries

Des listes déchirées ou détruites par les intempéries, rendant leur consultation impossible ? Pas de souci. Le Cos a envoyé deux listes sur le terrain. Les citoyens dans de tel cas peuvent toujours se rapprocher des chefs quartiers, des conseillers communaux d’actualisation ou directement de l’Ant. Depuis leurs Android, ils peuvent également consulter leurs informations à travers le lien coslepi-antbenin.org

Quant à l’usure des 21 jours, les deux invités se sont gardés de promettre une prorogation. Mais, ont-ils annoncé, une plénière se tient ce lundi 19 octobre et en décidera. Pareil pour la validité des cartes Lépi actuellement en circulation sur lesquelles il est bien mentionné : « Expire en 2021 ». Estimées à près de quatre millions, ces cartes vont-elles être servir à voter lors de la présidentielle de 2021 ? « Le Cos et les institutions habileté vont statuer », a rassuré Tchaou. Le cas échéant, « nous encore le temps d’imprimer de nouvelles cartes », a-t-il fait observer. Le premier tour de ce scrutin est prévu pour le 11 avril 2021. Conformément à la loi, le Cos doit rendre la liste 60 jours avant, soit deux mois. Il dispose donc de plus de quatre mois.

Opposition/Mouvance

L’une des critiques formulées à l’actuel Cos, est que les membres ne relèvent que de la mouvance. Une manière de douter de sa crédibilité. Mais au Cos-Lépi, il n’y a pas de manœuvres politiciennes. « Je travaille pour le Bénin » et non pour une chapelle, a rassuré son vice-président et porte-parole. On sait d’avance, dit-il, le nombre approximatif de votants, si bien qu’une machination ne serait pas possible. D’ailleurs, en cas de doutes, tous les partis politiques peuvent demander à descendre au Cos voir ce qui s’y passe, a-t-il indiqué.

Pour mémoire, la Lépi conformément à la loi est en fin de vie de 10 ans. La base du Fichier électoral national sera donc redéfinie et un nouvel organisme naîtra sur les cendres du Cos.

Laisser un commentaire

Top