Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Film ‘’Owo-Lobè, le mystère d’un homme’’ : Lumière sur un empereur atypique

Film ‘’Owo-Lobè, le mystère d’un homme’’ : Lumière sur un empereur atypique

Bientôt un film documentaire sur Owo-Lobè. C’est une première sur l’empereur de la Fraternité mondiale Ogboni qui se targue de 23 millions cent un mille membres de par le monde. L’œuvre cinématographique est de Tchayé Okoudjou dont l’ambition est de révéler « un homme qui fait beaucoup en matière de paix au Bénin, et délivre ceux qui sont en difficultés ».

Par Sêmèvo B. AGBON

A l’origine, la Fraternité dont les racines se situent au Nigéria désignerait un club de bandits, de cannibales, de vampires… Alors, retraçant l’histoire, le film ‘’Owo-Lobè, le mystère d’un homme’’ de Tchayé Okoudjou montre que l’actuel empereur de la Fraternité mondiale Ogboni a dû se battre pour lui enlever sa très mauvaise réputation. Ainsi, est-elle devenue une association non-religieuse d’humanistes et un creuset où s’opèrent guérisons et exorcisme. « La Fraternité Ogboni avec à sa tête l’empereur Owo-Lobè est une fraternité qui accepte tout le monde, Vodounsi, chrétiens ou musulmans », souligne le réalisateur.

En outre, le réalisateur décrit d’Owo-Lobè, sa grande humilité qui contraste avec la gamme de pouvoir surnaturel dont il est doté. En clair, l’empereur est un homme bénit du ciel, qui loin de marchander ces dons, les met au service du bonheur humain, de la paix au Bénin et dans le Bénin.

Après 4 années de détermination et de souffrance, Tchayé Okoudjou a réussi à peaufiner ce travail cinématographique. Le film ‘’Owo-Lobè, le mystère d’un homme’’ est donc prêt. Et sa diffusion première approche.

 

Tchayé Okoudjou : « j’ai suivi l’empereur tous les jours pendant deux ans »

De l’idée jusqu’à la réalisation du film en passant par les difficultés rencontrées, Tchayé Okoudjou se confie. Entretien.

D’où est venue l’idée de réaliser ce film sur Owo-Lobe ?

Merci pour la question. Je me présente : Tchayé Okoudjou, je suis dans le cinéma depuis longtemps, précisément en 2002 où j’ai eu mon premier rôle de figurant dans un film fiction.

J’ai eu l’idée depuis le premier jour que j’ai mis pied chez l’empereur, après avoir suivi les différentes vidéos de son parcours et actions comme par exemple pendant 20 ans il aurait coupé les irokos dans tout le nord du Bénin jusqu’à Savè. A la fin de la visualisation de ces différentes vidéos sur lui, j’ai dit à l’empereur et devant ces collaborateurs que j’aimerai réalisé un film documentaire sur lui vu la richesse culturelle qu’il incarne, et la beauté qu’il donne à nos traditions. J’ai fini par réaliser le film 4 ans après la décision.

A travers ce film sur Owo-Lobè, quel message vous voudriez donner au public ?

Je profite de cette question pour dire un grand merci à l’empereur de m’avoir autorisé à réaliser ce film sur sa personne. Puisque sans son accord je ne serais pas là aujourd’hui.

Le message que je voudrais faire passer, c’est montrer au peuple béninois, à l’Afrique et au monde entier qu’il y a des hommes de culture ici, et qu’il faut moderniser notre patrimoine. L’empereur tire de notre culture, nos traditions, nos mœurs beaucoup de solutions pour ceux qui se rapprochent de lui. D’autres ne sont pas au courant, d’autres oui, mais sans avoir été chez lui, on ne peut pas le connaître. C’est ce que vient corriger ce film, un portrait qui le révèle véritablement dans ce qu’il fait.

A travers ce film documentaire, vous découvrirez qu’il fait beaucoup pour la paix au Bénin, qu’il délivre ceux qui sont en difficultés de par le monde entier.

Quelles sont les difficultés rencontrées dans la réalisation du film ?

Les difficultés sont de plusieurs ordres, à commencer par les moyens. Le cinéma c’est beaucoup d’argent. J’ai commencé avec mes propres moyens. J’ai réalisé ce film avec une caméra d’ancienne génération. Ce que certains appellent ‘’amateurs’’ face aux appareils numériques. Aussi ce n’était pas du tout aisé sur le terrain de se faire une place parmi le monde que l’empereur draine, pour filmer sans que personne n’entre dans ton champ.

Enfin, pour l’histoire, que peut-on retenir de la Fraternité Ogboni, combien sont-ils ses membres et d’où viennent-ils ?

La Fraternité Ogboni est dirigée par l’empereur Owo-Lobè. C’est une Fraternité qui accepte tout le monde, que tu sois Vodounsi, chrétiens ou même musulmans. Elle prie pour la paix au Bénin, en Afrique, et dans le monde.

A ma petite connaissance, en tant qu’observateur et analyste, le but des différentes prières organisées chaque semaine -j’ai suivi l’empereur tous les jours pendant deux ans- c’est de délivrer, sauver, libérer les personnes possédées par les esprits mauvais. Or tant que tu es heureux, tu as la paix.

Concernant l’effectif des membres, je n’ai pas les chiffres exacts en tête mais je peux dire que la Fraternité compte plus de 6 millions dans notre pays le Bénin et plus de 25 millions dans le monde. Les gens viennent d’un peu partout, à commencer par le Bénin, Togo, Nigeria, Ghana, Côte-d’Ivoire, Libye, Guinée, Mali, Centrafrique, Maroc, France, Espagne, États-Unis, Arabie Saoudite, etc. L’empereur a ces représentants dans presque tous les pays. Ils sont si nombreux et viennent de partout.

Laisser un commentaire

Top