Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Fonds national pour le développement agricole (Fnda) : 65 000 producteurs impactés en 2 ans

Fonds national pour le développement agricole (Fnda) : 65 000 producteurs impactés en 2 ans

Après deux ans de mise en œuvre du Fonds national pour le développement agricole (Fnda), les acteurs font le bilan des prouesses enregistrées. Lors d’une émission télévisée dimanche 7 août, le directeur du Fnda‚ Valère Houssou est revenu sur les conditions d’accès au crédit agricole à travers sa structure et ses institutions financières partenaires. 

Par Raymond FALADE

En deux ans de mise en œuvre du Fonds national pour le développement agricole (Fnda), au total 201 projets ont été financés. « Et quand nous parlons de projets, c’est en termes de porteurs et de volume. Si on doit raisonner en termes de producteurs impactés, nous sommes à 65 000 »‚ a indiqué le directeur du Fnda.
Valère Houssou a expliqué que les 201 projets sont portés par des groupes, des agrégateurs, c’est-à-dire, « ceux qui ont été capables de rassurer les banques ou Systèmes financiers décentralisés (Sfd) ».

 

LIRE AUSSI : Soutien à la production agricole : L’État renonce à la « redevance de promotion agricole »

 

Des 201 projets, 49 ont bénéficié du fonds de bonification qui permet d’abaisser davantage le taux d’intérêt jusqu’à 1%. Le montant déjà débloqué est de 10 milliards de francs Cfa sur une enveloppe financière totale de 100 milliards.

Malgré ces prouesses et cette lourde enveloppe financière mise à disposition, quelques défis restent à relever. En effet, le nombre de petits producteurs touchés notamment les petits exploitants agricoles est à peu près 6%. Pourtant, le potentiel est près d’un million.

Ces difficultés s’expliquent du fait que la plupart des petits exploitants n’ont pas de garantie pour répondre aux exigences des institutions partenaires, a souligné le directeur du Fnda Valère Houssou. « Ces petits exploitants veulent aller au crédit de façon individuelle » a-t-il déploré.
À l’en croire, la plupart de ceux qui ont été financés sont « des exploitants qui ont su se mettre en groupe, en organisation professionnelle agricole, en coopérative et rattachés à un marché qui sont les plus servis ».

 

LIRE AUSSI : Soutien à la production agricole : L’État renonce à la « redevance de promotion agricole »

 

S’appuyant sur les résultats du Recensement national agricole (Rna) que le Bénin a réalisé pour la première fois depuis les indépendances, le directeur du Fnda a rapporté que « seulement 10 exploitants sur 100 appartiennent à une organisation professionnelle ». Alors, « si vous êtes petit et que vous voulez évoluer individuellement, c’est normal que le prêteur vous demande, rassurez-moi que le crédit va être remboursé ».
Pour bénéficier donc du crédit Fnda, les producteurs notamment les petits exploitants doivent se mettre en groupe de cinq au moins, et apporter la preuve que leurs productions ont un marché d’écoulement.

Se mettre en groupe

Les petits exploitants agricoles sont les producteurs qui exploitent demi ou un hectare au maximum et qui ont besoin de ressources entre 100 et 500 mille au maximum. « Leurs solutions, ce sont les systèmes financiers décentralisés »‚ a indiqué Valère Houssou.

 

LIRE AUSSI : Plantation du palmier à huile sélectionné : Restaurer une gloire perdue

 

Les Systèmes financiers décentralisés sont disposés à accompagner tous les petits exploitants agricoles‚ qui viennent en groupe‚ à monter leurs dossiers afin de leur permettre de bénéficier du crédit‚ a rassuré Ignace Dovi, leur représentant lors de cette sortie médiatique.

Les dispositions sont également prises pour accompagner tous les exploitants agricoles désireux d’avoir du crédit, qu’ils soient instruits ou pas.

One thought on “Fonds national pour le développement agricole (Fnda) : 65 000 producteurs impactés en 2 ans

Laisser un commentaire

Top