Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Usage de la force physique pour discipliner les enfants : La majorité (57%) des Béninois favorables

Usage de la force physique pour discipliner les enfants : La majorité (57%) des Béninois favorables

Une récente enquête du réseau panafricain et non-partisan de recherche par sondage, Afrobaromètre vient de révéler que les Béninois sont favorables au recours à la force physique’ pour discipliner les enfants. Même si, « les résultats de l’enquête indiquent également que la majorité des citoyens déclarent qu’il n’est pas fréquent qu’une telle situation arrive dans leur localité ou quartier ».

Par Sêmèvo Bonaventure AGBON

La force physique’ sur les enfants est « toujours justifiée » selon 17% et « parfois justifiée » de l’avis de 40% de l’échantillon investigué. Ces deux données cumulées font 57%, soit la majorité écrasante des béninois favorables à l’usage de la force physique sur les enfants. Par contre, 43% des personnes rencontrées estiment que cela n’est « jamais justifié ».

 

LIRE AUSSI: Pauvreté vécue en 2021 : 63% de Béninois ont manqué plusieurs fois de « revenus en espèces »

 

Par groupe sociodémographique Afrobaromètre remarque que « cette perception est plus prononcée chez les femmes avec 86% de répondantes qui estiment qu’il est parfois justifié, voire toujours justifié pour les parents d’utiliser la force physique pour discipliner leurs enfants ».

Par ailleurs, la perception d’une fréquente utilisation de la force physique’ est plus répandue chez les résidents en milieu rural (40%), les citoyens qui ont des qualifications post-secondaires (47%) et les plus pauvres (42%). Suivant l’âge, les personnes de plus 55 ans sont plus laudatrices de la force physique’ (65%) comme moyen d’éducation que les jeunes de 26-35 ans (55%).

 

LIRE AUSSI: Enquête d’Afrobaromètre : Démocratie‚ le régime préféré des Béninois

 

Aussi, chez les instruits, 60% des enquêtés du niveau post-secondaire dont 49% estiment que la Force physique est « parfois justifiée ». L’écart n’est pas trop grand avec les personnes n’ayant pas reçue d’instruction formelle dont 59% jugent la force physique « justifiée » que ce soit parfois (42%) ou toujours (17%).

Le châtiment est interdit à l’école au Bénin.

Laisser un commentaire

Top