Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Fraude sur les déclarations douanières à Hillacondji : 380 millions disparus, quatre inspecteurs suspendus pour enquêtes judiciaires

Fraude sur les déclarations douanières à Hillacondji : 380 millions disparus, quatre inspecteurs suspendus pour enquêtes judiciaires

L’information fait la Une des médias depuis quelques jours. Des douaniers en poste à la frontière Bénin-Togo, Hilla Condji épinglés pour une affaire de fraude sur les déclarations douanières et de corruption. Cette situation a amené le directeur général des douanes Charles Inoussa Sacca Boco a relevé de leurs fonctions quatre inspecteurs de douane le vendredi 27 août.

Par Sènankpon DOSSOU

380 millions de Fcfa. C’est ce qu’a coûté à l’Etat béninois la fraude sur les déclarations douanières et la corruption à Hilla Condji. Ces malversations ont été découvertes après une mission de vérification diligentée par le directeur général des Douanes et droits indirects Charles Inoussa Sacca Boco. L’annonce des malversations a été faite par le directeur général des douanes le vendredi 27 août, par correspondance adressée aux directeurs techniques centraux, départementaux, chefs services centraux, chefs de brigade, chefs de poste etc. La note renseigne que « l’inspecteur des douanes Ali Aboubakar a été mis à la disposition de l’Inspection générale des services (Igs) ». Inoussa Sacca Boco décidé à voir clair dans la situation, a par la note de service N°4083/DGDDI/DGR/SGRH, suspendu les mis en cause et pourvoir à leur remplacement. Ainsi Aboubacar Ali receveur, Maboudou Boukari Salifou de la Recette, Achille Allossogbe chef brigade, Mohamadou Soumanou chef brigade adjoint ont été suspendus pour « des raisons d’enquêtes judiciaires ». Ce réseau a été démantelé grâce aux réformes douanières initiées par le gouvernement et implémentées par le directeur général des Douanes et droits indirects Charles Inoussa Sacca Boco sous la coupole du ministre d’Etat en charge de l’Economie et des finances Romuald Wadagni notamment l’informatisation des recettes et d’autres réformes. Ces réformes ont été d’ailleurs saluées par des Institutions telles le Fonds monétaire international (Fmi), l’Organisation mondiale des douanes (Omd) ont été conduites de concerts avec les partenaires techniques que sont Web Fontaine et Bénin Control S.A.

Laisser un commentaire

Top