Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Humour au Bénin : Fridaousse Iffabi innove avec un « spectacle entrepreneurial » 

Humour au Bénin : Fridaousse Iffabi innove avec un « spectacle entrepreneurial » 

Fridaousse Iffabi -humour

Devant environ 300 spectateurs, Fridaousse Iffabi a fait sensation le samedi 27 août à Canal Olympia de Wologuèdè à Cotonou. Intitulé « Le plus drôle des jeunes entrepreneurs », ce « spectacle entrepreneurial » est une innovation de l’étoile montante de l’humour pour faire le pont entre passion et argent. Dans cet entretien, le jeune talent Fridaousse Iffabi parle des expériences qui servent d’inspiration à cette initiative. Il y a d’abord la crise sanitaire du Covid-19 qui a « confiné » sa carrière ; ce qui va ensuite lui faire comprendre que l’internet est une ressource que les artistes, les créateurs doivent mieux exploiter aujourd’hui.

 

Propos recueillis par Sêmèvo Bonaventure AGBON

 

Bénin Intelligent : Un « spectacle entrepreneurial », est un concept vraiment nouveau. Que comprendre ?

 

Fridaousse Iffabi, humoriste : Un spectacle entrepreneurial, déjà c’est pour faire référence au titre du spectacle qui est « Le plus drôle des jeunes entrepreneurs ». Et aussi, c’est pour en même temps placer un point d’honneur sur la manière dont on s’est comporté vis-à-vis de ce spectacle. On ne l’a pas fait comme si c’était juste un spectacle à réaliser.

 

LIRE AUSSI: Festival ‘’Afrique du rire’’ à Cotonou : Satire sociale sur fond d’humour

 

Pour nous, c’était un projet et un projet justement on fait le dérouler dans une démarche entrepreneuriale. Nous sommes en train d’entreprendre, ça peut marcher comme ça peut ne pas marcher. Mais nous avons mis tout de notre côté pour que ça marche. Mais ça marche justement pour qu’on montre aussi aux gens qu’ils peuvent le faire parce que nous, nous avons pu le faire. C’est surtout pour inspirer, d’où la démarche entrepreneuriale parce que un entrepreneur quand il fait justement c’est inspiré.

Fridaousse Iffabi est plus connu comme humoriste. On s’attendrait donc à des prestations pour égayer. Comment est partie l’idée d’associer l’argent (entrepreneuriat) ?

Croyez-moi, j’aurais bien aimé continuer à faire rire toute ma vie mais à un moment il m’en fallait plus et je ne m’en suis pas rendu compte très vite. Il a fallu que la Covid-19 confine ma carrière pour que je me rende compte qu’il faut changer, il faut faire quelque chose de nouveau, il ne faut pas laisser passer le temps. C’est ainsi que j’ai eu l’idée de faire appel à mon autre passion qui est le marketing. Je le mets en jeu et je vois qu’il y a des pistes et des solutions ; alors, j’ai accroché.

Si je comprends bien, le projet « Le plus drôle des jeunes entrepreneurs » est inspiré par la crise sévère du Covid-19. Fridaousse Iffabi a découvert qu’il fallait organiser sa carrière autrement. Si oui, quels sont les avantages que ce modèle garantit par rapport au schéma traditionnel que la plupart des artistes expérimentent jusque-là ?

Il y a une chose que la Covid-19 nous aurait appris : c’est que depuis chez vous, vous pouvez travailler, vous pouvez avancer, vous pouvez briser les barrières incroyables. Donc ce qui s’offre à nous aujourd’hui, qu’on a depuis des années et qu’on utilise comme on veut, c’est l’internet. Le digital aujourd’hui c’est la clé.

 

LIRE AUSSI: Dah Ayato et Akpakoun le Doyen : Deux talents unis pour l’humour

 

Il y a un monsieur qui m’a dit un jour : « l’analphabète n’est pas celui qui ne comprends pas la langue française ; de nos jours, l’analphabète c’est celui qui ne parle pas le digital ». Et c’est vrai, parce que si tu ne comprends pas internet aujourd’hui, si tu n’es pas sur internet, si tu n’es pas branché et que tu ne suis pas les tendances, tu es perdu. Vous allez me dire mais il y a la vraie vie, oui mais il y a internet. Avouez que ça existe. Franchement utilisons le réseau à bon escient. Construisons-nous un bon réseau et vous allez voir que tout va aller plus vite.

Fridaousse Iffabi -humour
Des spectateurs séduits face à Fridaousse Iffabi

 

Mais un humoriste peut-il vivre de son art, rentabiliser ses spectacles avec l’internet ?

Oui je comprends très bien. La partie live de mon spectacle n’a surtout pas été fait dans le but de gagner de l’argent tout de suite. C’est surtout dans le sens de toucher beaucoup plus de personnes. Grâce à cette réalisation les gens peuvent comprendre que désormais les spectacles peuvent être projetés maintenant en live en même temps sur nos réseaux. Que les gens puissent avancer vers ça.

Mais là où je pense que le digital aujourd’hui est en train de devenir un levier de développement pour les artistes, c’est ce qu’ils en font. Parce que quand ils arrivent à transférer ne serait-ce qu’un peu de leur savoir-faire ou bien de leur notoriété sur le digital, ils construisent une communauté autour d’eux.

Ils peuvent gagner de l’argent maintenant grâce à cette communauté. Et c’est ce que j’entreprends. C’est ce que j’appelle le marketing d’influence. C’est dans le marketing influence que j’avance. C’est déjà pouvoir prendre l’image des stars, des gens qui ont une certaine communauté, leur proposer maintenant de marques et collaborer avec ces marques pour avancer ensemble, pour que l’artiste, le créateur, tel ou tel puisse accorder un peu de sa notoriété pour servir les intérêts d’une marque et la marque en retour fait évoluer cet artiste en l’accompagnant dans ses besoins.

Je jouis de cette notoriété auprès de mes partenaires parce qu’ils savent que quelque part j’ai une certaine notoriété. Donc associer leur image à un jeune humoriste qui est en train de faire son one man show, ils ont tout à gagner dedans. C’est pour cela que je dis il faut savoir comment approcher ces gens et c’est efficace quand tu as déjà une certaine présence sur le digital.

À l’issue du spectacle, quel est le bilan ? Fridaousse Iffabi a-t-il été comblé ?

Déjà, il faut reconnaitre que j’ai pu faire le bilan et pour ceux qui savent, j’ai fait le bilan. J’ai fait le bilan de plusieurs années de ma vie, de mon parcours en général et pour moi déjà, je pense que je ne peux pas être plus comblé.

J’ai fait ce bilan à coté de ma famille, de mes amis et de tous ceux qui me supportent, en tout cas, de près comme de loin depuis des années. Parce qu’on a eu l’occasion et la chance de pouvoir faire un live pour les gens, partout dans le monde on peut suivre ce spectacle donc ça je pense que je ne peux pas être plus comblé à l’heure-là pour un humoriste qui a quand même quitté la scène il y a un moment. Donc réellement, je pense que je suis comblé.

Dans les attentes, vous avez prévu de « faire la promotion du stand-up au Bénin ». Quel est le constat en la matière dans le pays ?

Faire la promotion du Bénin bien sûr parce que je pense que nous les talents, les entrepreneurs, les créatifs, tout ce que nous faisons concourt quelque part à développer notre identité. À la fin de la journée, quand tu réalises une belle prestation, les gens vont le découvrir même ailleurs ; alors les gens vont demander : « il vient d’où ? tu viens d’où ? » et tu pourras fièrement dire, je viens du Bénin.

 

LIRE AUSSI: Hafissou Sogotedji, humoriste : « L’humour est un art. Il ne ment pas »

 

C’est déjà en fait le combat que moi je mène. On me découvre partout dans le monde et on se demande, mais c’est celui-là, il vient d’où ? et je réponds fièrement que je viens du Bénin. Dons c’est en cela que je pense que tous les Béninois, nous les jeunes en l’occurrence, tous nos combats doivent inclure ce combat-là, c’est important.

Vous avez prévu également de « repérer des nouveaux humoristes ». En avez-vous eus ? Si oui, comment voyez-vous l’état de la discipline humour au Bénin ?

Je pense que l’humour va bien. Les Béninois rigolent, ça va. Mais il y a une touche assez spéciale que nous voudrions apporter. Quand je dis-nous, c’est le Cotonou comedy club et les partenaires que je suis en train d’aligner sur la discipline de l’humour.

Nous on a quand même une certaine manière de voir les choses que d’autres n’ont pas encore forcément. Donc à un moment, il faut se dire des choses. Le moment arrivera alors et nous allons essayer de faire les choses comme on le conçoit, mais déjà l’humour va bien et tout le monde est content.

Merci.

Laisser un commentaire

Top