Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Gestion des déchets : La Sgds sensibilise plus de 2000 usagers de Jonquet

Gestion des déchets : La Sgds sensibilise plus de 2000 usagers de Jonquet

La Société de gestion des déchets et de la salubrité du Bénin (Sgds) poursuit son combat pour la promotion d’un environnement sain et viable. Elle a organisé le samedi 21 août, une journée de sensibilisation aux profit des usagers du quartier Jonquet dans le 5è arrondissement de Cotonou. Plus de 2000 usagers ont été touchés par cette action.

Par Raymond FALADE

Les pluies diluviennes qui se sont abattues sur Cotonou dans la matinée du samedi 21 août n’ont pas empêché les agents de la Sgds et les autorités d’aller au contact des usagers et ménages de Jonquet. Prospectus en main, les superviseurs de la Sgds ainsi que les autorités présentes ont passé de boutique en boutique, de magasin en magasin et de ménage en ménage pour les sensibiliser sur les gestes à adopter pour maintenir leur cadre de vie sain. A chaque étape, le deuxième adjoint au maire de Cotonou‚ Gatien Adjagboni qui a lancé les activités et les superviseurs de la Sgds, ont renseigné leurs cibles sur la gestion des déchets. « Montrer qu’en plus de leurs différentes tâches quotidiennes pour une ville propre, les autorités participent activement aux activités de sensibilisation entrant dans le cadre du bien-être de ses concitoyens », c’est l’objectif de cette activité selon Pierre Dossa, superviseur à la Sgds. Selon lui, le rôle de la Sgds est d’assister les collectivités locales à prendre conscience et surtout à mieux entretenir leur cadre de vie. « Aujourd’hui, la Sgds a installé des points d’apport volontaire. Au niveau de ces points d’apport volontaire, il y a des bacs de 660 litres. Ces bacs vont permettre désormais aux usagers qui n’ont pas l’habitude de garder leurs déchets sur eux, d’aller vers ces points d’apport et jeter leurs déchets ». a-t-il expliqué.


La salubrité de Cotonou est d’une importance capitale pour les autorités de la ville. C’est d’ailleurs ce qui justifie la présence des autorités municipales notamment les premier, deuxième et troisième adjoints au maire au Cotonou ainsi que son chef de cabinet à cette activité. Pour Gatien Adjaboni, deuxième adjoint au maire en charge de l’assainissement, de la salubrité et de la gestion environnementale, la sensibilisation est un pan important du travail que fait la mairie de Cotonou. « Nous avons choisi au niveau de la ville de Cotonou de mettre un point d’honneur sur la sensibilisation au détriment de la sanction. Car nous pouvons faire tous les investissements possibles mais si nos concitoyens ne comprennent pas la portée des réformes que nous voulons faire, ils ne vont pas adhérer »‚ a-t-il fait savoir. Pour lui, l’assainissement ne se limite pas à l’asphaltage mais également de la propreté au quotidien. Ainsi, tous les investissements qui sont effectués par le gouvernement à travers la Sgds, la ville doit jouer toute sa partition. Occasion pour la troisième adjointe au maire de Cotonou Françoise Irène Gbèhanzin de prodiguer des conseils aux populations sur l’assainissement de leur cadre de vie surtout avec la recrudescence des cas de Covid-19 au Bénin. Moulikatou Kitoye, cheffe quartier Avlékété Jonquet a salué cette démarche de la Sgds et a souhaité que la société puisse passer de temps en temps pour la même opération.

Laisser un commentaire

Top