Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Ghana : Le ‘’grand arbre’’ Rawlings n’est plus

Ghana : Le ‘’grand arbre’’ Rawlings n’est plus

Le Ghana est en deuil, l’Afrique aussi : Jerry Rawlings est mort hier, jeudi 12 novembre à 73 ans des suites d’une courte maladie, selon un communiqué de la présidence. Le décès de l’ancien président est survenu à l’hôpital universitaire Korle-Bu d’Accra où il était depuis une semaine. L’actuel président du Ghana, Nana Akufo-Addo a confirmé la nouvelle sur sa page Facebook. Pour rendre hommage au défunt, il a dévoilé trois décisions : la mise en berne du drapeau sur toute l’étendue du territoire, sept jours de deuil national décrétés à partir de ce vendredi 13 novembre et enfin, la suspension, lui et son vice-président, de leur campagne dans le cadre de la présidentielle

Jerry Rawlings, c’est cet ancien lieutenant de l’armée de l’air qui a dirigé le Ghaha de 1981 à 2001. Il s’est fait parler de lui, pour la première en mai 1979 par un coup d’État militaire qui a fait flop. Arrêté, il sera libéré au bout de quelques semaines plus tard par un groupe d’officiers. Un nouveau coup réussi en juin suivant, il renverse le régime de Fred Akuffo et prend la tête du pays. Mais trois mois après, en septembre, il remet le pouvoir aux civils et Hilla Limann devient président. « Mais quelques années plus tard, en décembre 1981, Rawlings reprend à nouveau les armes : il renverse le régime de Limann, qu’il estime corrompu, et prend la direction du Conseil provisoire de la défense nationale. En 1992, après avoir démissionné de l’armée et fondé le National Democratic Congress (NDC), Rawlings engage son pays sur la voie de la démocratisation. Élu démocratiquement en 1992 à la présidence, il sera réélu en 1996 pour un second mandat », rappelle Jeune Afrique.

Par Sêmèvo B. AGBON

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Top