Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Hausse des prix des produits sur le marché : Les mesures de protection du consommateur béninois

Hausse des prix des produits sur le marché : Les mesures de protection du consommateur béninois

La situation de hausse des prix sur le marché préoccupe le gouvernement. Lors du conseil des ministres du mercredi 2 février‚ il a édicté des mesures pour protéger le consommateur béninois.

Par Sêmèvo Bonaventure AGBON

Des mesures conjoncturelles de soutien aux filières et de maîtrise des prix de certains produits agricoles. C’est l’une des bonnes nouvelles issues du conseil des ministres cette semaine. Le gouvernement observe‚ en effet‚ qu’«en dépit des bonnes performances de notre agriculture, il s’observe depuis le second semestre 2020, une tendance à la hausse des prix, en comparaison avec ceux enregistrés aux mêmes périodes au cours des années antérieures.» Le contexte international est aussi marqué par la hausse des prix des intrants agricoles sur le marché international. La thérapie du gouvernement face à cette situation‚ est l’instauration de redevances à l’exportation sur certains produits et l’interdiction de la sortie des intrants agricoles hors du territoire national. Sont concernés par cette mesure‚ les produits que sont le soja, le coton, le manioc transformé ou non, le karité, le riz paddy, l’igname (tubercule et cossette) et les noix de cajou. Concrètement‚ il sera appliqué un taux de majoration du prix moyen de vente actuel dans l’ordre de 20% pour les produits dont les besoins de consommation interne sont très élevés et 10% pour les produits pour les produits dont l’offre dégage un excédent par rapport à la demande nationale.
En vue d’encourager les exportations par la voie maritime des produits tels que le gari, le maïs, les noix d’anacarde, le karité et le soja, il est institué‚ par ailleurs‚ une redevance supplémentaire de sécurisation des exportations par voie terrestre. Il sera alors prélevé 10 Fcfa/kg sur le karité, 20 Fcfa/kg sur les noix de cajou, 30 Fcfa/kg sur le soja et 50 FCFA/kg sur le maïs et le gari.

Laisser un commentaire

Top