Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Humour : Le festival ”Afrique du rire” descend au Bénin

Humour : Le festival ”Afrique du rire” descend au Bénin

Envie de découvrir en live les plus grands humoristes francophones et rire pour guérir de ses soucis ? Le festival ”Afrique du rire” sera organisé au Bénin pour la première fois. Le mercredi 5 février, l’humoriste ivoirien Digbeu Cravate a porté la nouvelle aux professionnels des médias lors d’une conférence de presse à Canal Olympia. Voici ce qu’il faut savoir des objectifs et des humoristes annoncés pour animer ce moment de rire en vue.

Par Sêmèvo B. AGBON

15 février 2020. A partir de 20h 30, la soirée sera en humour à la grande salle de Canal Olympia. C’est l’étape de Cotonou du festival ”Afrique du rire” après la Côte-d’Ivoire, le Mali, le Sénégal, la Guinée, le Burkina Faso et la Mauritanie qui l’avaient déjà accueilli. “Afrique du rire est un festival itinérant qui démarre principalement au Maroc sous le parrainage du roi Mohamed VI pour ensuite s’étendre dans d’autres pays africains. C’est une initiative de Ouallas et moi j’ai choisi le Bénin”, a indiqué Michel Bla alias Digbeu Cravate, membre du comité d’organisation du festival.

Sur scène pour égayer, onze grands humoristes dont Gohou Michel, L’observateur, Sacko Camara, Redouane Bougheraba, Ahmed Sparrow, Adama Dahico, Kenneth Yannick et Ouallas. Dans l’idée de l’organisateur, le festival ”Afrique du rire” vise à éliminer les frontières, montrer la diversité culturelle de l’Afrique et surtout, assurer la relève. C’est pourquoi Digbeu y trouve l’occasion de se mettre derrière pour révéler et promouvoir les jeunes talents. “Cela fait 27 ans que je fais ce métier et aujourd’hui je suis en train de chercher à me mettre derrière la caméra pour donner la chance aux plus jeunes”, a-t-il annoncé.

Côté Bénin, sont associés au festival, Pacheco (Pascal Atoukou), Fridaousse Iffabi et Avaligbé Judicaël (Kromozom). Certes l’art de l’humour au Bénin n’est pas encore assez développé.Et l’un des problèmes qui se posent à cet art est la langue. “Les meilleurs comédiens s’expriment en Fongbé ou dans leur dialecte” Il y a donc cette barrière linguistique qui ne leur permet pas d’être écoutés par un public plus vaste et éloigné, a analysé le conférencier. Toutefois, a-t-il reconnu, “il y a du potentiel au Bénin, des jeunes qui travaillent à rehausser le niveau mais ne sont pas reconnus, accompagnés”, a déploré Digbeu Cravate. Il a alors souhaité que le ministère de la Culture pensent à des formations en leur intention.

Pacheco et Fridaousse Iffabi présents à la conférence de presse ont salué la vision des organisateurs de “donner la main aux jeunes”. Et de lancer un appel aux populations. “Qu’ils viennent nous soutenir massivement, c’est ce qui manque ici”, a souhaité Pacheco. “Nous allons porter très haut le flambeau du 229″, a promis Fridaousse Iffabi.

Le ticket d’entrée est à 10 000 Fcfa.

Le festival ”Afrique du rire” est initié depuis trois ans par l’humoriste ivoirien Ouallas.

Laisser un commentaire

Top