Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Images de fraude lors de la Présidentielle : Le gouvernement promet enquêtes et sanctions

Images de fraude lors de la Présidentielle : Le gouvernement promet enquêtes et sanctions

Fraude électorale. Le gouvernement a donné à propos une conférence de presse ce mardi 13 avril à la salle fleuve jaune du ministère des Affaires Étrangères et de la Coopération.

Par Sêmèvo Bonaventure AGBON

Des citoyens en train d’estampiller sans scrupules les bulletins de vote et d’apposer des empreintes en lieu et place des électeurs sans oublier ceux bourrant les urnes. Les images et vidéos de ces fraudes ont abondamment inondé les réseaux sociaux. « Des faits suffisamment graves qui violent le code électoral », a réagi le Garde des sceaux Sévérin Quenum aux côtés du ministre de la Communication et de la poste, porte-parole du gouvernement, Alain Orounla et Wilfried Léandre Houngbédji, Directeur de la Communication à la Présidence de la République. Ce dernier pense qu’il s’agit d’une opération montée de toute pièce pour discréditer le scrutin et ternir l’image du pays. En effet, dit-il, des acteurs politiques de l’opposition, après avoir échoué à déstabiliser le pays en vue d’empêcher l’élection présidentielle, ont entrepris également « des actes qui entachent la crédibilité du scrutin », a-t-il conclu. Mais « L’honneur du Bénin est sauf et ces petits jeux n’entachent pas la crédibilité du scrutin », a indiqué Alain Orounla.

Le Garde des sceaux est d’autant plus frappé par l’audace des auteurs qui se font filmer allègrement sans craintes. Fraudes réelles ou simulations de fraude ? Dans tous les cas « ce qui s’est passé est suffisamment grave pour rester impuni », a-t-il retenu. Il a alors annoncé que d’ores et déjà les procureurs territorialement concernés sont instruits pour l’ouverture des enquêtes aux fins de déférer devant les juridictions compétentes les auteurs de ces actes.

 

 

Laisser un commentaire

Top