Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Impact du coronavirus sur le tourisme au Bénin: « Il n’y a pas péril en la demeure » (Albin Fèliho, président de la Fopaht)

Impact du coronavirus sur le tourisme au Bénin: « Il n’y a pas péril en la demeure » (Albin Fèliho, président de la Fopaht)

Le coronavirus qui sévit en Chine inquiète le monde entier. Les promoteurs béninois d’hôtels, de bars, de restaurants craignent pour leurs business. Mais il n’y a pas péril en la demeure, rassure Albin Fèliho, président de la Fédération des organisations patronales de l’hôtellerie et du tourisme (Fopaht). Il nous a répondu hier depuis Abidjan :

« Mon opinion à chaud sur la question de l’impact du coronavirus sur le tourisme en République du Bénin est de dire qu’il n’y a pas péril en la demeure. Bien évidemment nous soutenons nos autorités qui de manière préventive prennent les devants. Des mesures importantes sont prises tant sur le plan sécuritaire, sanitaire, d’hygiène. Et là-dessus nous appuyons fortement cette initiative avant-gardiste de nos autorités. C’est ainsi que nous avons mobilisé la plupart de nos collègues à écouter les ministres de la Santé et du Tourisme qui pour la première fois, font preuve de transparence dans le traitement de l’information relative à un tel fléau.

Il n’y a pas péril en la demeure dans la mesure où nous avons noté à peine qu’un seul cas de mort sur le continent africain, qui plus n’est pas africain. Donc il n’y a pas lieu de paniquer outre mesure. On doit être d’autant plus à l’aise que nous prenons les devants et nous avons une attitude préventive. Les acteurs privés soutiennent l’anticipation de nos autorités à prévenir ce genre de risque. »

Propos recueillis par S. B. AGBON

Laisser un commentaire

Top