Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Incendie au hameau de Gba (Kpokissa) : Les autorités ont-elles fait preuve de légèreté dans la gestion de la parcelle en litige d’où est parti le drame ? 

Incendie au hameau de Gba (Kpokissa) : Les autorités ont-elles fait preuve de légèreté dans la gestion de la parcelle en litige d’où est parti le drame ? 

Un nouveau bilan plus lourd est disponible quant à l’incendie qui a ravagé‚ vendredi 11 mars le hameau de Gba‚ village d’Ahouandjitomè, dans l’arrondissement de Kpokissa.

Contrairement aux premières informations‚ un communiqué du comité local Zogbodomey de la Croix rouge fournit plus de détails lugubres. «Ce dimanche, une équipe a été dépêchée sur les lieux. Il s’agit de faire les premières évaluations et fournir des appuis psychologique. Arrivée dans le village vers 9h, il a été dénombré, 20 constructions totalement consumées par le feu. Le bilan vraiment lourd. 131 personnes touchées. Des dégâts matériels très importants. Des greniers totalement consumés. Des enfants, des femmes enceintes sans abris et dépourvus d’habits»‚ écrit-il. Et de lancer «un Sos à toute âme généreuse pour des habits, et tout autre choses pouvant les aider à surmonter cette période très difficile de leur vie.»

Des cases, moto bajaj neuve, vélos, habits, ustensiles et une série de greniers remplis de maïs complètement ont été calcinés. Sans oublier des cantines de dossiers et d’argent également emportées dans l’incendie enregistré ce vendredi vers 16h.
Faut-il le rappeler‚ à la base du drame‚ une parcelle litigieuse. «Il s’agit d’une terre octroyée au profit de l’école primaire publique. Le fils du donateur, de retour du Nigeria, s’est opposé à cet acte et s’est emparé de la parcelle qu’il a défrichée. Vu la proximité avec leur habitation, un voisin a laissé la commission auprès de ses enfants que, vu qu’il est souvent au champ et rentre un peu tard, de dire au frère que s’il veut mettre feu aux herbes sèches, de l’informer qu’il soit présent»‚ a précisé Bénin Intelligent citant une source locale. Cette consigne du propriétaire de la première case d’où le feu s’est répandu aux autres par l’action du vent, le mis en cause a l’a bafouée. « Lorsqu’il est venu avec du plastique et de l’essence, je lui ai rappelé que mon père avait exigé d’être présent. Il ne m’a pas écouté », a confié une fille témoin oculaire de la scène.

Une source accuse les autorités de la commune de légèreté dans la gestion de ce litige foncier. Sinon‚ le problème n’aurait pas persisté au point de muer en tragédie. Avant de se raviser‚ les sieurs S. Kounou. et deux autres personnes ont bel et bien donné le domaine au profit de l’école primaire publique de Gba. L’acte de donation dont nous avons copie a été signé sous l’ancien chef de l’arrondissement Élie Vodounou le 22 juillet 2013 et porte sur un domaine de 1‚5ha‚ soit 15000m2. Les sieurs Hounkponou Félix et Hounou Jacques ont émargé en tant que témoin. Que sait-il alors passer pour qu’un litige s’installe sur ce domaine d’utilité publique au point de devenir aujourd’hui la source du malheur de toute une population ?

Selon nos informations‚ le mis en cause est toujours gardé au commissariat de Kpokissa. Une séance d’audition a même eu lieu ce lundi avec parents et victimes. Le procureur est saisi.

La version des autorités concernées dans nos prochaines parutions.

Par Sêmèvo Bonaventure AGBON

Laisser un commentaire

Top