Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Indépendance monétaire africaine : Talon, nouvel héros de la jeunesse anti-Cfa

Indépendance monétaire africaine : Talon, nouvel héros de la jeunesse anti-Cfa

En prenant ouvertement position, jeudi 7 novembre dernier sur Rfi et France 24, pour la fin de la domiciliation des réserves du franc Cfa auprès du Trésor public français, Patrice Talon a fait oublier ses ‘’dérives dictatoriales’’, et est depuis lors, célébré sur la toile. Les internautes trouvent en lui, un Chef d’Etat courageux, qui vient ainsi de rompre un tabou. Et mettent en garde contre toutes tentatives de le déstabiliser…

Par Sêmèvo B. AGBON

« J’ai beaucoup de respect pour le président Talon. Il parle peu, se déplace peu mais agit fort quand il le faut à l’intérieur de son pays comme à l’extérieur. C’est ça la responsabilité et le leadership » ; « Merci digne fils d’Afrique » ; « Que le Tout-puissant vous accompagne et qu’il change la mentalité des autres Chefs d’Etat » ; « Je demande au peuple béninois de le soutenir et de rester ferme, de ne pas se laisser distraire par les imposteurs que la France va utiliser pour déstabiliser Talon » ; « La France va essayer de le renverser ; ils sont toujours là mais si le peuple africain est déterminé pour le soutenir, la France ne pourra rien ». Ce sont là, sur la toile, quelques commentaires élogieux et félicitations qui s’enchainent en l’honneur du président Talon, depuis la déclaration à savoir que « La Bceao va gérer la totalité des réserves de devises et va les répartir auprès des diverses banques centrales partenaires dans le monde. Nous sommes tous d’accord là-dessus, à l’unanimité, pour mettre fin à ce modèle ».

En Afrique la France reste, en effet, la puissance européenne la plus visée et critiquée. Plus rien de ce qu’elle fait n’obtient l’assentiment de la jeunesse prête à en découdre avec sa tutelle paternaliste malsaine. Même le déploiement de militaires français sous prétexte de lutter contre le terrorisme n’est pas acclamée. La jeunesse conçoit mal le paradoxe entre cette forte présence militaire et le renforcement du terrorisme qui ensanglante davantage l’Afrique au Sahel. Et pire… le Fcfa ! Son évocation fâche. Son maintien après des années d’indépendance ‘’nominale’’ dégoûte. C’est, soutient la jeunesse africaine du Mali au Niger, en passant par le Togo, le Sénégal, la Côte-d’Ivoire et le Bénin, la dernière arme d’asservissement et d’appauvrissement après la colonisation et l’esclavage déshumanisants.

La jeunesse voit donc d’office dans toute voix discordante le salut. Kèmi Séba, l’un des anti-Cfa juré et persécuté est très aimé. Le Togolais Kako Nubukpo viré de la Francophonie pour son opposition ouverte trouve réconfort chez elle. Depuis son intervention dénonciatrice à Socthi en Russie contre le néocolonialisme français, l’ivoirienne Nathalie Yamb s’est ajoutée à la liste, quitte à s’attirer la colère du Quai d’Orsay certainement derrière la suppression de ses pages Wikipédia et Facebook. Patrice Talon vient ainsi de s’ajouter à la liste des opposants politiques au système actuel du Cfa.

Mais l’Afrique ne dort plus. Sa jeunesse n’est plus dupe et veille au grain. Prête à tirer sur tout ce qui est chaîne, et qui enchaine l’Afrique dans la dépendance et la mendicité.

2 thoughts on “Indépendance monétaire africaine : Talon, nouvel héros de la jeunesse anti-Cfa

  1. Bonsoir, mais grand parents.je vous respect tautalement les grands personne de mon pays le bénin. Une grande félicitations pour mon papa très chère aimé, sont excellents le président de mon pays, le président des béninois. Papa Patrice talon. Une grande félicitations encore.

  2. Monsieur Sêmevo B. Agbon.
    Il me semble que vous n’avez rien compris de la déclaration du Président Talon au micro de France 24 et RFI.
    Selon vous, c’est défendre le Franc CFA que de déclarer que cette monnaie ne pose aucun problème technique aux africains, et qu’elle ne pose qu’un problème psychologue ? Bravo à vous
    Vous vous entendez vous-même?
    En ce XXIème siècle c’est inadmissible. Car tout le monde est d’avis que le Franc CFA est mauvais à tout point de vue.
    Le franc CFA, fabriqué et contrôlé par la France n’est qu’un instrument de domination, d’asservissement et d’appauvrissement des africains. Grâce à cette monnaie, la France s’adonne royalement au pillage de nos ressources.
    La jeunesse doit comprendre cette réalité pour ne pas se laisser endoctriner et duper par quelque déclaration tendancieuse que ce soit.
    Jeunesse africaine, réveille-toi et prends ton destin en main.

Laisser un commentaire

Top