Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Insécurité à Savè, frontière Bénin-Nigéria : Des populations cambriolées, tuées…

Insécurité à Savè, frontière Bénin-Nigéria : Des populations cambriolées, tuées…

Djabata, une localité de la commune de Savè fait face depuis quelques jours, à une insécurité totale orchestrée par des individus d’apparence peulh installés dans les forêts de la localité. Selon une source, ces individus qui sèment la terreur dans la zone, auraient des modes opératoires à l’image de la secte islamique Boko Haram.

Par Sènankpon DOSSOU

Le mode opératoire de ces individus consiste à faire des incursions sur la Rnie5 afin de braquer les usagers et repartir dans la forêt. Ils font dévaster les cultures des paisibles populations par les bœufs bien dressés et égorgent les résistants à leurs actions tout en criant Allah akbar.
Selon les usagers qui effectuent des navettes entre le Bénin et le Nigeria et la source, ces individus disposeraient d’un armement assez important. Ils auraient été aperçus avec des maillons de munitions. Ils se seraient disséminés dans la forêt en de petits groupes de façon à prendre en étau tous ceux qui voudront faire une action à leur encontre. La source a indiqué que face à cette terreur seules les volailles sont abandonnées dans la zone. La population s’est déplacée vers le Nigeria ainsi que vers Kétou.
Elle a indiqué également que des consultations de Fâ ont été faites et que des dispositions sont en train d’être prises pour effectuer les sacrifices avant un quelconque engagement dans la forêt. Quelques personnes ressources de Djabata (Savè) et de Kétou ont tenu une réunion le mercredi 11 avec le roi de Kétou sur la problématique.

Quelques actes perpétrés par ces individus

Le 28 juillet dernier, ces individus ont mené un braquage à l’AK d’une camionnette causant la mort d’un apprenti à la frontière Benin-Nigeria. Du vendredi 6 au samedi 7 août, trois individus ont été égorgés à la lamelle de fer aiguisée après avoir résisté aux coups de feu des armes de ces individus. Dans la nuit du mardi 10 au mercredi 11 août, des maisons ont été cambriolées par ces individus qui ont emporté avec eux deux motos.
Selon d’autres sources, ces événements se passent plutôt du côté nigérian. En effet, il existe une localité dénommée Djabata dans l’arrondissement de Besse commune de Savè et en même temps de l’autre côté de la frontière sur le territoire nigérian, il y a également une localité du même nom dans Kango. Ces deux villages sont séparés par un cours d’eau. Toutefois, plusieurs Béninois notamment des Holi sont installés dans ce village nigérian. Il y a quelques semaines, de l’autre côté, plusieurs individus avaient été égorgés par des peulhs. Cette situation a amené le gouvernement à renforcer le dispositif sécuritaire dans la zone afin de rassurer ces compatriotes.

Laisser un commentaire

Top