Vous êtes ici
Accueil > Société > Inventaire du Patrimoine culturel immatériel : Les techniques et savoirs transmis à 20 professionnels

Inventaire du Patrimoine culturel immatériel : Les techniques et savoirs transmis à 20 professionnels

Vingt professionnels béninois ont été formés aux techniques et méthodes de réalisation de l’inventaire du patrimoine culturel immatériel Pci, du 17 au 21 mai à Bohicon. L’activité est initiée par la Direction du patrimoine culturel (Dpc) du ministère du Tourisme, de la culture et des arts soutenu par l’Unesco. 

Par Pacôme Comlan ALOMAKPE (Coll.)

Un riche et intense programme a servi de guide pour la conduite des activités de la formation des vingt professionnels aux techniques et méthodes de réalisation de l’inventaire du patrimoine culturel immatériel. Cet agenda déployé sur cinq jours outille les auditeurs à l’appropriation de la convention 2003 de l’Unesco portant sauvegarde du patrimoine culturel immatériel. Ce texte fondamental qui régit le PCI est exploré dans ses spécificités les plus élevées. Les concepts clés qui lui servent de présentation du Pci, les mesures de sauvegarde qu’il formalise, les directives opérationnelles qui définissent son cadre d’application, la responsabilité des parties prenantes qu’il décortique, les outils, techniques, méthodes et le code éthique pour la conduite d’un travail d’inventaire qu’il explicite ; tous ces points clés encadrés par la convention 2003 ont servi de menu pour les échanges ayant permis la transmission des savoirs aux auditeurs de la formation de Bohicon.

A écouter monsieur Alfred Lambert Benezoui, expert formateur centrafricain accrédité par l’Unesco, la formation de Bohicon vient régler un déficit de connaissances des outils par lesquels les professionnels béninois peuvent opérer sur le terrain en vue d’accompagner les efforts du gouvernement dans la sauvegarde du Pci du Bénin. Pour madame Claudine Angée Angoue, gabonaise d’origine et experte accréditée près de l’Unesco, la qualité des participants à la formation et la diversité de leurs profils constituent des atouts pour la suite des actions à mener dans le sens de la pérennisation des acquis de la formation initiée par la direction du patrimoine culturel. Cette direction technique du ministère béninois en charge de la culture inscrit ses actions, selon Marcel Zounon, un des auditeurs de la formation, dans du viable, du concret et de sérieux. Son directeur, Paul Akogni est un talent et à ce titre mérite le soutien de tout, notamment l’accompagnement de son ministre de tutelle. Cette appréciation est confirmée par madame Amede Mireille qui se réjouit d’avoir grâce à cette formation une connaissance plus pointue sur le PCI. Ces témoignages justifient la satisfaction des auditeurs de la formation des 17 au 21 mai. Ils prennent des engagements pour accompagner la direction du patrimoine culturel dans toutes ses initiatives liées à l’inventaire du Pci.

La formation des 20 professionnels aux techniques et méthodes de l’inventaire du patrimoine culturel immatériel construit et établit donc un environnement d’opérationnalisation des projets de sauvegarde de ce type de patrimoine culturel par la direction du patrimoine culturel. Peut-on dire : l’avenir promet et les perspectives nombreuses.

Laisser un commentaire

Top