Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Journée mondiale de l’éducation environnementale : L’Ong Amshart impacte la salubrité de Togbin Daho

Journée mondiale de l’éducation environnementale : L’Ong Amshart impacte la salubrité de Togbin Daho

Chaque 14 octobre est consacré Journée mondiale de l’éducation environnementale. L’Ong Amshart l’a célébrée, à Togbin Daho à travers une activité de nettoyage et de sensibilisation près du fleuve Djessin.

Par Sènan Nadège WANGNANNON (Stag.)

Site touristique, ressource naturelle riche en poissons et mangrove, le fleuve Djessin est pris en otage par la pollution. Ses bordures ont été transformées en dépotoir sauvage. Ordures ménagères et selles humaines s’amoncellent autour. Mercredi dernier, dans le cadre de Journée mondiale de l’éducation environnementale, les membres de l’Ong Amshart ont bravé les odeurs fétides pour assainir cet écosystème. Munis de gants, balais, râteaux et visages masqués ils ont regroupé en un point les ordures jetées pêle-mêle à la figure du fleuve. Pendant ce travail, une autre femme, au moyen d’un magnétophone, incitait les populations à adopter un comportement écocitoyen.

« L’activité de ce jour est la contribution de la société civile à l’éducation environnementale de notre cadre de vie, de notre milieu de vie », a justifié Tchéhouéa Sonon, directeur exécutif de l’Ong. Désormais le mot d’ordre est clair : « Nous valoriserons la culture de l’hygiène avec le slogan Un ménage, une poubelle’’. Plus d’ordures dans les cours d’eau », a lancé Tchéhouéa Sonon. « Nous désignerons un lieu de regroupement des ordures pour faciliter leur enlèvement par la Société de gestion des déchets dans le Grand Nokoué », a-t-il ajouté.

A l’issue du nettoyage, une cellule a été mise en place. Elle est chargée de la vulgarisation de l’hygiène communautaire pour le suivi entre autres des recommandations et des résolutions. Avant la descente à Togbin Daho, l’Ong a mené la même action à Togbin Kpevi. La suite sera à Togbin Fandji et Djèkpota Adounko, a annoncé le directeur exécutif.

Représentant le Chef de l’arrondissement de Godomey, Gnanhoui Samson, a reconnu que le fleuve Djessin, avec son « paysage admirable, un cours d’eau avec des mangroves qui régule l’air indispensable à la vie », mérite effectivement l’attention. « Les poissons qu’on y trouve sont succulents et recherchés. Tout autour une population qui tire grand profit. C’est à la sauvegarde de cet écosystème que l’Ong Amshart invite », a-t-il salué, rassurant de l’accompagnement de l’arrondissement. A l’endroit des populations, « L’arrondissement de Godomey vous invite à l’utilisation de poubelles. Plus d’ordures dans le cours d’eau ni de selles humaines », a-t-il appuyé. De son côté, le conseiller local de Togbin Daho, président de l’Association pour la protection de la réserve biologique de Togbin, Cossa Gbétin François a annoncé que les dispositions seront prises pour zéro pollution autour du fleuve.

Laisser un commentaire

Top