Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Journée mondiale du nettoyage : La Sgds, l’Ue et l’association Eas mobilisées

Journée mondiale du nettoyage : La Sgds, l’Ue et l’association Eas mobilisées

La plage de Fodjrossè à Cotonou a été vidée de ses déchets ce samedi 17 septembre. C’est dans le cadre de la journée mondiale du nettoyage de la planète. À la manœuvre, la Société de gestion des déchets et de la salubrité du Bénin (Sgds), la délégation de l’Union européenne au Bénin et l’association Engagement action sociale (Eas).

Par Raymond FALADE

Dans le cadre de la mondiale du nettoyage de la planète, des centaines de jeunes ont été mobilisées. Ces jeunes proviennent de plusieurs associations et organisations. Gants et sacs en mains, ils sont identifiés à travers leur ‘’gilet jaune’’ ou ‘’orange’’. Partagés en trois groupes, ces citoyens défenseurs de la planète ont sillonné toutes les bordures de la plage pour ramasser tous les déchets et surtout les sachets plastiques qui s’y trouvent. Ils ont été soutenus par le maire de la commune de Cotonou Luc Atrokpo, et Rosaire Atolou représentant du ministre du Cadre de vie et du développement durable. Au point de chute, les organisateurs se sont félicités du succès qu’a connu cette journée.

Cette année, la quantité de déchets ramassés est inférieure à celle des éditions précédentes. Cela a réjoui les organisateurs notamment Sandra Idossou, présidente de l’association Engagement action sociale (Eas).

Toutefois, a-t-elle souligné, « le mieux pour nous, c’est de ne pas ramasser les déchets. Nous voudrions qu’il n’y ait plus de déchets plastiques, nous cherchions que nous ne jetions plus de déchets un peu partout dans nos villes, nous voulons que nos populations comprennent que les déchets qui sont autour de nous sont sources de maladie ».

Pour le représentant de la Délégation de l’Union européenne, le changement climatique et la protection de l’environnement constituent un défi global qui concerne tout le monde. « C’est une priorité pour l’Union européenne d’appuyer la propreté et la préservation de l’environnement. Cela a toute son utilité pour le bien-être humain, pour le bien-être de tous les habitants de la planète‚ pour la durabilité des activités économiques, pour les opportunités de tout le monde »‚ a-t-il déclaré.

Les actions de la Sgds saluées

La Société de gestion des déchets et de la salubrité du Bénin (Sgds) dont la mission principale est la gestion des déchets et l’assainissement du Cadre de vie, a déployé sur le terrain pour la circonstance, ses agents. Elle a décidé d’accompagner cette initiative parce que cela rentre dans ses prérogatives‚ a fait savoir Murielle Nounawon, chef cellule communication de la structure.

Le maire Luc Atrokpo et le représentant du ministre du Cadre de vie et du développement durable Rosaire Atolou se sont réjouis de constater qu’il y a de moins en moins des déchets dans la ville. Pour eux, cela est à mettre à l’actif du gouvernement à travers la Sgds.

Activiste environnemental et superviseur à la Sgds, Pierre Dossa qui a conduit l’équipe de la Sgds a fait savoir qu’au-delà des compliments faits à la société en matière de gestion de déchets, l’équipe ne doit pas baisser les bras. Pour lui, la sensibilisation doit continuer au profit des ménages et des usagers. Ce qui permetrra selon lui, d’accompagner les actions du gouvernement pour l’assainissement des villes surtout dans un contexte de réalisation des infrastructures routières partout dans le pays.

Laisser un commentaire

Top