Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Justice : La Rupture n’a donc pas d’amis ?

Justice : La Rupture n’a donc pas d’amis ?

Georges Bada en prison, ainsi que de nombreux chefs d’arrondissement et cadres partisans de la Rupture ! Ce nouvel exploit de la Justice béninoise est un signal fort pour ceux qui pensent que la lutte contre la corruption sous la Rupture est sélective ou dirigée contre les opposants au régime de Patrice Talon.  La Rupture a confirmé une fois de plus qu’elle n’a pas d’amis. Sinon, Georges Bada, c’est quand même l’un des membres fondateurs du parti Union progressiste (Up), le plus grand parti politique du Bénin, proche de la mouvance présidentielle. Dans la commune d’Abomey-Calavi, le poids politique de l’homme n’est pas à minimiser. Il reste et demeure un soutien de taille aux actions du gouvernement du président Talon. D’ailleurs lors des dernières élections communales du 19 mai, son parti a remporté la majorité des sièges et contrôle aujourd’hui la marie de la ville.  Comme l’a toujours dit le président Talon lui -même, ‹‹chacun doit apprendre à répondre de ses actes››. Ce qui a toujours manqué aux Béninois qui pensent qu’il y a toujours des mains invisibles dans certaines décisions de justice surtout lorsque cela est en leur défaveur. Comme quoi, en matière de lutte contre la corruption et autres vices qui compromettent le développement, le gouvernement n’extirpe pas ses partisans.

Par S. B. AGBON

Laisser un commentaire

Top