Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Le ministre Alain Orounla au campus : Le Pag au cœur des échanges avec les étudiants

Le ministre Alain Orounla au campus : Le Pag au cœur des échanges avec les étudiants

L’Université d’Abomey-Calavi a accueilli le vendredi 13 mars 2020 une délégation du gouvernement béninois conduite par le ministre Alain Orounla. A travers l’initiative intitulée “Gouvernement au Campus”, le porte-parole du gouvernement du président Patrice Talon était dans ce haut lieu de connaissance afin de partager avec les étudiants, les grandes actions mises en œuvre dans le cadre du Programme d’action du gouvernement (Pag) pour non seulement l’amélioration des conditions de vie des populations mais surtout pour l’amélioration des performances dans le système éducatif béninois.

Armand D.

Comme l’indique un adage, l’on ne peut fait d’omelette sans casser les œufs. C’est justement à ce titre que des dispositions réglementaires avaient été prises tout au début de ce quinquennat afin de remettre sur les rails le système éducatif béninois. Ceci pour le bonheur des différents acteurs qui interviennent dans la formation des apprenants du supérieur. Et les résultats se traduisent aujourd’hui par les performances dont fait preuve l’université d’Abomey-calavi sur le plan continental et international. De l’allocation universitaire à la construction des infrastructures, en passant par le recrutement des enseignants, des efforts ont été faits pour redorer l’image de cette université. Dans sa communication, le ministre Alain Orounla a porté à l’attention des étudiants les réalisations du programme d’action du gouvernement dans le domaine de l’enseignement supérieur.

“Le Gouvernement au campus” était une tribune saisie par les acteurs du monde estudiantin pour exposer leurs différentes préoccupations à la délégation gouvernementale pour l’amélioration des performances déjà réalisées. Conscient de tout ceci, le porte-parole du gouvernement rassure les uns et les autres de ce que le président Patrice Talon ne pose aucun acte de développement sans mettre l’homme au cœur. Le troisième pilier du Programme d’Actions du Gouvernement en est d’ailleurs la preuve. Il repose sur l’amélioration des conditions de vie des populations. Ce qui veut dire que le Chef de l’État a en cœur le devenir de la jeunesse béninoise qui reste le fer de lance du développement. Pour le ministre porte-parole du gouvernement, les efforts déployés au quotidien dans les secteurs vitaux, se font pour rendre la vie moins pénible afin que nous puissions faire face à nos besoins fondamentaux. C’est cela que traduit le troisième pilier du PAG. Il invite les étudiants à s’approprier ce document pour mieux comprendre cette volonté du Chef de l’État d’améliorer le quotidien des Béninois. Pour le ministre Orounla, la volonté d’aller à la connaissance du Programme d’action du gouvernement (PAG) permettra aux étudiants de savoir qu’il y a un axe 5 qui porte sur le système éducatif béninois. Cette partie du document met à nu la volonté du président Patrice Talon d’améliorer l’éducation dans notre pays. Le Président de la République trace un nouveau cadre pour l’amélioration de la qualité de l’enseignement et de l’offre pédagogique. A suivre le ministre Orounla, le Président Patrice Talon est dans la dynamique d’adapter l’éducation au besoin non seulement du pays mais surtout au marché de l’emploi.
Tout en remerciant le gouvernement pour cette tribune de libre-échange, les étudiants et les responsables de l’université d’Abomey-Calavi souhaitent que cela se répète. Ils n’ont pas manqué de porter à l’attention de l’autorité leurs doléances. De la qualité de la nourriture à leurs conditions de travail en passant par les moyens de transport, les étudiants n’ont rien occultés. Les rassurant de la volonté du président Patrice Talon de faire de l’étudiant béninois une référence dans la sous-région, leurs préoccupations n’étaient pas tombées dans l’oreille de sourd, le chef de la délégation gouvernementale a su apporter les réponses appropriées.

Laisser un commentaire

Top