Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Le ministre de l’énergie sur le site de Maria-Gleta2 : Le premier moteur mis en service dans un mois

Le ministre de l’énergie sur le site de Maria-Gleta2 : Le premier moteur mis en service dans un mois

L’énergie pour tous dès mars prochain. C’est ce qu’il convient de retenir de la descente du ministre de l’énergie, Jean-Claude Houssou accompagné d’une forte délégation, sur le site de construction de la centrale électrique de Maria Gléta 2. Au terme d’une visite guidée sur le site ce mardi, le ministre de l’énergie n’a pu s’empêcher d’annoncer cette bonne nouvelle.

Par Laurent KOKOU

Le 25 février 2018 le ministre de l’énergie Jean-Claude Houssou, lançait les travaux de construction de la centrale électrique de 120 mégawatts de Maria Gléta 2. Un projet phare du programme d’actions du gouvernement du président Patrice Talon pour relever le défi de l’autonomisation énergétique du Bénin. Moins d’un an après son lancement, les travaux sont presque à terme. C’est du moins le constat satisfaisant fait sur le site par le ministre de l’énergie Jean-Claude Houssou, à la tête d’une forte délégation composée du Dg de la Sbee, Laurent Tossou, du maire de la commune d’Abomey Calavi, Georges Bada, du représentant du préfet de l’Atlantique et autres élus locaux et cadres de l’administration. Objectif de la visite: s’enquérir du niveau d’évolution des travaux et s’assurer que le site sera fonctionnel dans les meilleurs délais. C’est à travers une visite guidée en trois temps que la délégation a pu toucher du doigt sur tout le parcours, l’évolution satisfaisante des travaux parfois même au delà des prévisions. La première étape de la descente a été la visite du chantier de construction de la route d’accès reliant le carrefour Tankpè au site de Maria Gléta. Longue de 3km avec une chaussée de 9 m et des ouvrages d’assainissement, cette route est déjà achevée sur 2,2 km ce qui augure de son achèvement total en mi mars. La délégation a ensuite mis le cap sur le site d’interconnexion avec la Ceb, un site destiné à assurer la distribution de l’énergie vers le septentrion. À ce niveau les travaux sont entièrement achevés et les différents services fonctionnels. Jean-Claude Houssou et sa suite ont enfin visité les installations de la centrale électrique proprement dite. De la salle électrique au poste électrique en passant par la salle de commande, la salle de traitement des huiles, la salle de stockage de combustibles et la zone radiateur, aucune étape n’a échappé au contrôle du ministre et de sa délégation. Selon Eméric Tokoudagba, coordonnateur du projet 120 mégawatts de Maria Gléta 2, le taux de réalisation physique des travaux de construction de la centrale est de 90 % largement au dessus des prévisions. À l’en croire, tous les auxiliaires et les différents moteurs nécessaires au démarrage de la production d’énergie, sont déjà installés. C’est dire que tout est fin prêt pour lancer la centrale électrique de Maria Gléta 2 dans les meilleurs délais. Et au coordonnateur du projet de le confirmer: « Dans un mois, nous serons tout à fait prêts pour mettre en route le premier moteur que nous sychroniserons sur le réseau.» Tour à tour, le maire de la commune d’Abomey-Calavi et le représentant du préfet de l’Atlantique ont salué la vision novatrice du président Patrice Talon par qui, le Bénin amorce avec sérénité son autonomie énergétique. Pour le Directeur général de la Sbee Laurent Tossou, cette centrale va contribuer à apporter une certaine autonomie dans l’exploitation et la distribution de l’énergie au plan national. Il n’a donc pas caché sa satisfaction de voir le Bénin énergétique, se profiler à l’horizon. « Nous sommes très rassurés de la qualité et de l’avancement des travaux. Vous savez, avoir la possibilité de disposer sur son territoire des capacités de production, rassure énormément la société de distribution qui a les moyens nécessaires en cas de difficultés, de pouvoir subvenir à la demande de la clientèle. » a souligné le Dg de la Sbee. Le ministre Jean-Claude Houssou n’a pas caché sa satisfaction face au taux d’exécution et la qualité des travaux. Selon lui, ce chantier, le plus grand du Bénin actuellement, marque la volonté du chef de l’état de sortir le Bénin de la dépendance énergétique et de l’engager sur la voie de l’autonomie. «Ce que nous voyons aujourd’hui est édifiant au bon sens du terme, c’est extraordinaire, je dirai même plus, c’est historique.» a martelé le ministre de l’énergie. Il a invité les béninois à prendre date pour la concrétisation de ce grand rêve. « Dans un mois trois jours, nous allons lancer le 1er monteur de la centrale» a-t-il promis.

Laisser un commentaire

Top