Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Législatives 2019 : Pas de preuve de pertes en vies humaines, selon la mission de l’Ua

Législatives 2019 : Pas de preuve de pertes en vies humaines, selon la mission de l’Ua

La mission d’observation électorale de l’Union africaine pour les législatives d’avril 2019 au Bénin restitue enfin la vérité sur les supposées pertes en vies humaines précédemment déplorées lors d’un point de presse. Dans un communiqué rendu publique ce mardi 30 mai, elle reconnaît son incapacité à prouver une telle allégation.

Par Laurent KOKOU

24 heures après la publication de ses conclusions partielles dans lesquelles elle a déploré des pertes en vies humaines au cours des échauffourées qui ont entaché le processus électoral dans certaines localités, la mission d’observation électorale de l’Union africaine pour les législatives d’avril 2019 au Bénin, a apporté une nuance très importante à cette déclaration. En effet dans le document rendu public à l’issue d’un point de presse, la mission a salué dans un premier temps, le déroulement normal du scrutin. « L’atmosphère était calme tout au long des opérations de vote dans tous les centres de vote visités par la Moeua. » Mais plus loin, on lit « La Moeua déplore les pertes en vie humaine et les cas de violences survenus dans les départements du Borgou, des Collines et du Zou qui ont été portés à son attention ».

Le formel démenti du gouvernement

Au terme d’une séance de travail entre la mission de l’Union africaine et les ministres béninois de la Justice et des affaires étrangères, le gouvernement a formellement démenti cette information dans un tweet. « Aucune preuve de pertes en vies humaines apportée par la mission d’observation de l’Union Africaine reçue par les ministres Agbenonci des affaires étrangères et son collègue de la justice. La mission a admis qu’elle n’a pas constaté par elle-même les morts déplorés dans son rapport préliminaire », a publié la Présidence du Bénin ce même mardi en début de soirée.

« La mission n’a à aucun moment confirmé de telles pertes »

La réaction du gouvernement a eu l’effet immédiat d’amener la délégation de l’Union Africaine à réajuster la déclaration. Un peu plus tard dans la soirée, la mission a fait diffuser un communiqué sur la télévision nationale (Ortb). Objectif, apporter les clarifications nécessaires à cette déclaration sur les supposées pertes en vies humaines. « Dans ses conclusions préliminaires publiées ce jour 30 avril 2019, la mission d’observation électorale de l’Union africaine a déploré des pertes en vies humaines qui ont été portées à son attention. N’ayant pas directement observé ces pertes en vies humaines, la mission n’a à aucun moment confirmé de telles pertes », admet la Moeua. Elle « condamne » et « déplore l’exploitation tendancieuse qu’en font certains médias. » a nuancé la délégation.

Laisser un commentaire

Top