Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Liste électorale : Le Cos-Lepi prend conseils chez Djogbenou

Liste électorale : Le Cos-Lepi prend conseils chez Djogbenou

L’offensive pour une liste électorale transparente et consensuelle se poursuit. Accompagnés des techniciens de l’Agence national de traitement (Ant), les membres du bureau du Conseil d’Orientation et de  Supervision de la Lepi conduits par le président Gilbert Bangana ont été reçus en audience, vendredi 20 novembre par le président de la Cour constitutionnelle, Joseph Djogbénou.

Par Sêmèvo B. AGBON

Prendre conseils chez la garante de la constitutionnalité pour mener à bien l’actualisation du Fichier électoral national. Ce qui a poussé les membres du Cos-Lepi chez le président de la Haute juridiction. Au menu des échanges avec Joseph Djogbenou, « des questions importantes », a résumé à la presse Gilbert Bangana, à sa sortie. « Le Cos-Lépi est un organe très sensible chargé de l’actualisation du Fichier électoral national et il y a beaucoup de questions de droit qui doivent être discutées en amont », a déclaré le président du Cos-Lepi. « Étant la garante de tous nos actes en matière de constitutionnalité, la Cour devrait être consultée à tout moment et c’est la raison de notre visite ce matin. Il était bon qu’on vienne discuter avec le président de la Cour, lui dire d’abord ce que nous sommes en train de faire et recueillir aussi ses conseils », a-t-il poursuivi.

Très discrète, Gilbert Bangana n’a pas dévoilé les principaux sujets discutés à la presse. Il n’a évoqué à titre d’illustration, que la question des cartes Lepi qui expirent le 31 janvier prochain. Seront-elles autorisées dans les centres de vote ? La question qui fait déjà l’objet de commentaires à tout vent sur les réseaux sociaux, a été abordée avec Djogbenou. « Il y a beaucoup de questions de droits qui doivent être discutées. Je prends un exemple simple que vous savez : vous avez lu dans les réseaux sociaux que les cartes électorales ont expiré, que les béninois vont être privés de leur droit de vote…C’était nécessaire qu’on discute de ces questions. C’est vrai, les cartes de nos électeurs expirent le 31 janvier 2021 étant donné qu’elles avaient dix ans de validité. Mais avec ce Cos qui consacre la fin de ce type de fichier électoral national, à la veille d’un nouveau format de la Lepi, il est bon de voir quelles sont les dispositions à prendre pour que tous nos citoyens aient toujours la possibilité de voter, de jouir de leur droit. Toutes ces questions ont été débattues. Nous allons saisir la Cour par rapport à cela. La liste que nous sommes en train d’établir va conduire à l’élection du président de la république, il faut que tous les citoyens puissent voter. Donc bénéficier des conseils du président de la Cour pour la suite de nos opérations. »

La délégation s’est dite satisfaite de cette rencontre. « Nous avons bénéficié de conseils pour que tout se passe bien. Le président a été très ouvert. Nous sommes très heureux d’avoir fait ce déplacement. Nous avons bénéficié de conseils pour que nos travaux ne soient pas entachés d’irrégularités », a témoigné Bangana.

Laisser un commentaire

Top