Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Madougou-Aïvo : « Justice sera dite », rassure Wilfried L. Houngbédji

Madougou-Aïvo : « Justice sera dite », rassure Wilfried L. Houngbédji

Sur plusieurs chaînes de télévision ce dimanche 6 juin 2021 le secrétaire général du gouvernement et porte-parole, Wilfried L. Houngbédji s’est prononcé sur plusieurs sujets d’actualité. Entre autres, le dialogue politique et la situation de Reckya Madougou et Joël Aïvo détenus depuis plus d’un mois.

Par Sêmèvo B. AGBON

Patrice Talon est conscient que l’œuvre du développement nécessite la participation de tous les citoyens. Toutefois, sa disponibilité à discuter avec tous ses compatriotes ne sera pas un boulevard à l’impunité. Il a fait observer que certains compatriotes avaient déjà bénéficié d’amnistie lors des violences liées aux législatives d’avril 2019. Malheureusement, beaucoup sont liés aux actes répréhensibles relatifs à la présidentielle 2021. « Si vous passez tout votre temps à gracier vous n’encouragez pas les gens à la responsabilité », a noté a rappelé Wilfried Léandre Houngbédji. Et d’insister, que le dialogue ne va pas absoudre les impairs commis.
Parlant de justice, le secrétaire général du gouvernement s’est prononcé sur la détention de Reckya Madougou et Joël Aïvo pour les motifs de tentative de déstabilisation et de blanchiment d’argent. Aux citoyens qui s’impatientent et reprochent une certaine lenteur, il répond que le temps de la justice est autre. La justice, a-t-il rassuré, fait son travail sereinement pour rendre un verdict de qualité.
Madougou privée d’essentiel et détenue dans des conditions exécrables ? Cette affirmation de ses avocats n’émeut pas le porte-parole du gouvernement. « Les avocats, estime-t-il, c’est leur rôle de défendre leurs clients y compris par tous les artifices utiles pour peur permettre d’obtenir gain de cause ». Mais « Justice sera dite », croit Wilfried Léandre Houngbédji.

Laisser un commentaire

Top